Cyrille Thièry

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cyrille Thièry
Rund um Köln 2017 126.jpg
Cyrille Thièry lors du Tour de Cologne 2017.
Informations
Naissance
Nationalité
Équipe actuelle
IAM Excelsior
Équipes amateurs
2008-2011VC Orbe
2012-2013Charvieu Chavagneux IC
2014-2017VC Mendrisio-PL Valli
2018-IAM Excelsior

Cyrille Thièry, né le à Lausanne, est un coureur cycliste suisse, membre de l'équipe IAM Excelsior.

Il participe à des compétitions sur route et sur piste et a notamment participé aux Jeux olympiques de Rio en 2016 dans la discipline de la poursuite par équipes.

Biographie[modifier | modifier le code]

Bon coureur junior, Cyrille Thièry termine en 2008 quatrième des Trois Jours d'Axel[1] et du Tour du Pays de Vaud[2] puis remporte le GP du Rüebliland[3]. Par la suite, il est souvent blessé et peine à confirmer ses prédispositions[4]. Il obtient ses meilleurs résultats sur la piste, devenant notamment en 2011 champion d’Europe U23 de l’américaine avec Silvan Dillier[5].

Ce n’est qu’en 2016 qu’il retrouve véritablement un bon niveau en remportant plusieurs courses du calendrier suisse[6] ainsi qu'en s'illustrant sur diverses épreuves italiennes, avec à la clé une victoire à Milano-Tortona[7]. Le , Cyrille Thièry est officiellement sélectionné par Swiss Olympic pour participer aux Jeux olympiques de Rio. Il est sélectionné en remplacement de Stefan Küng, victime d'une lourde chute lors du championnat de Suisse du contre-la-montre[8]. À Rio, il participe à la poursuite par équipes. L'équipe suisse se classe septième. En septembre, il prend part au Tour de Hokkaido avec son équipe du VC Mendrisio-PL Valli et finit 5ème au classement général après avoir pris la 2ème place du prologue[9]. En fin de saison, il remporte le Tour de Suisse Cup, la coupe de Suisse de cyclisme sur route réservée aux coureurs élites[10]. Il finit également la saison à la première place du classement annuel de Swiss Cycling dans la catégorie élite[11]. A l'issue d'un exercice 2016 réussi, Thièry ne trouve pas de contrat professionnel et décide de s'investir d'avantage avec l'équipe nationale sur piste[12].

En 2017, il débute sa saison avec une 3ème place au Tour International de Rhodes[13] puis participe à la poursuite par équipe lors des championnats du monde sur piste. L'équipe suisse se classe 6ème[14]. En juin, il remporte à nouveau Milano-Tortona[15]. En fin de saison et après quatre an passés au VC Mendrisio-PL Valli, il s'engage pour la nouvelle formation IAM-Excelsior avec comme but d'apporter son expérience aux jeunes coureurs tout en gardant une liberté totale pour la piste[16].

En 2018, il prend à nouveau part à la poursuite par équipe des championnats du monde sur piste et les suisses se classent 6ème comme en 2017[17]. Il participe également à la course aux points où il doit se contenter de la 16ème place[18]. En mai il remporte la première étape de la Rás Tailteann et s'empare du maillot jaune. Il perd le maillot jaune le dernier jour pour un écart d'une seconde. Plusieurs coureurs accusent l'équipe Delta Cycling Rotterdam de s'être comportée de manière antisportive pour reprendre le maillot jaune à Thièry[19]. En août, il fait partie de l'équipe suisse qui décroche la médaille d'argent en poursuite par équipe lors des championnats d'Europe de Glasgow[20] et se classe 4ème de la course aux points[21].

Souvent catalogué comme pistard, Thièry à la particularité de s'illustrer également sur des épreuves montagneuses comme en témoigne ses victoires sur les courses de côte du calendrier de Swiss-Cycling, Silenen-Bristen[22], Le Locle-Som Martel[23] ou encore ses places d'honneur à Coire-Arosa et Martigny-Mauvoisin.

Palmarès sur piste[modifier | modifier le code]

Jeux olympiques[modifier | modifier le code]

Championnats du monde[modifier | modifier le code]

Championnats du monde juniors[modifier | modifier le code]

  • Le Cap 2008
    • 6e de la poursuite par équipes juniors
    • 16e de la course aux points juniors

Coupe du monde[modifier | modifier le code]

  • 2011-2012
    • 3e de l'américaine à Cali
  • 2012-2013
    • 3e de la poursuite par équipes à Cali
  • 2013-2014
    • 2e de la poursuite par équipes à Guadalajara

Championnats d'Europe[modifier | modifier le code]

Édition / Épreuve Poursuite par équipes Américaine
Anadia 2011 (espoirs) Médaille de bronze, Europe Bronze Médaille d'or, Europe Or (avec Silvan Dillier)
Anadia 2012 (espoirs) Médaille d'argent, Europe Argent
Apeldoorn 2011 Médaille d'argent, Europe Argent
Glasgow 2018 Médaille d'argent, Europe Argent

Championnats de Suisse[modifier | modifier le code]

Autres compétitions[modifier | modifier le code]

Palmarès sur route[modifier | modifier le code]

Classements mondiaux[modifier | modifier le code]

Année 2016 2017
UCI Asia Tour 305e[27]
UCI Europe Tour 1 316e[28] 832e[29]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Int. Junioren Driedaagse van Axel 2008 », sur www.procyclingstats.com (consulté le 14 août 2018)
  2. « Tour du Pays de Vaud 2008 », sur www.procyclingstats.com (consulté le 14 août 2018)
  3. (en-GB) « Thiery wins Rüebliland | Cyclingnews.com », Cyclingnews.com,‎ (lire en ligne)
  4. L'Omnibus, Journal de la région d'Orbe © 2005-2017, « Cyrille Thièry : le grand vide | L'Omnibus | Journal de la région d'Orbe », sur lomnibus.ch (consulté le 14 août 2018)
  5. « DISCIPLINE », sur www.velodromes.ch (consulté le 14 août 2018)
  6. « La roue tourne pour Cyrille Thièry - La Région », La Région,‎ (lire en ligne)
  7. (it) « Thiery attacca, i rivali lo snobbano e lo svizzero beffa tutti a Tortona », LaStampa.it,‎ (lire en ligne)
  8. « Cancellara, Albasini, Morabito et Reichenbach Sont sélectionnés pour Rio 2016 », sur swiss-cycling.ch,
  9. Thomas Vergouwen / velowire.com, « Calendrier cycliste UCI 2016 | Tour de Hokkaido 2016 :: velowire.com (paris.thover.com) :: (photos, videos + actualités) », velowire.com, {{Article}} : paramètre « date » manquant (lire en ligne)
  10. Michael Bohnenblust, « Cyrille Thiéry remporte la Tour de Suisse-Cup – l'EKZ Racing-Team s'adjuge le classement par équipes », sur swiss-cycling.ch,
  11. « Classement annuel », sur swiss-cycling.ch
  12. « Cyrille Thièry repart pour un cycle - La Région », La Région,‎ (lire en ligne)
  13. « Cyclisme sur route - International Tour of Rhodes 2017 - Résultats », sur www.les-sports.info (consulté le 14 août 2018)
  14. « Tissot Live Timing », sur www.tissottiming.com (consulté le 14 août 2018)
  15. (it) « Thiery, le stimmate del campione La Milano-Tortona è ancora sua », LaStampa.it,‎ (lire en ligne)
  16. « Cyrille Thièry : «Une totale liberté pour la piste» », www.pedale-romande.ch,‎ (lire en ligne)
  17. « Tissot Live Timing », sur www.tissottiming.com (consulté le 14 août 2018)
  18. « Tissot Live Timing », sur www.tissottiming.com (consulté le 14 août 2018)
  19. (en-US) « Bugter seizes Rás Tailteann victory with suprise last-lap attack on final stage », The Irish Times,‎ (lire en ligne)
  20. « European Championships 2018 », European Championships 2018, {{Article}} : paramètre « date » manquant (lire en ligne)
  21. « European Championships 2018 », European Championships 2018, {{Article}} : paramètre « date » manquant (lire en ligne)
  22. (de) « Cyrille Thièry gewinnt Bergrennen », Urner Wochenblatt,‎ (lire en ligne)
  23. « Cyrille Thiéry s’impose au Grand Som-Martel », sur www.arcinfo.ch (consulté le 13 août 2018)
  24. « Résultats et classement final - Poursuite par équipes hommes », sur tissottiming.com (consulté le 26 avril 2017)
  25. « Résultats et classement final - Poursuite par équipes hommes », sur tissottiming.com (consulté le 2 mars 2018)
  26. « Résultats - Course aux points hommes », sur tissottiming.com (consulté le 5 mars 2018)
  27. (en) « UCI Asia Tour Ranking - 2016 - Individual », sur dataride.uci.ch, UCI (consulté le 15 août 2017)
  28. (en) « UCI Europe Tour Ranking - 2016 - Individual », sur dataride.uci.ch, UCI (consulté le 15 août 2017)
  29. (en) « UCI Europe Tour Ranking - 2017 - Individual », sur dataride.uci.ch, UCI (consulté le 29 octobre 2017)

Liens externes[modifier | modifier le code]