Cycle des quintes

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

En théorie de la musique, le cycle des quintes (ou cercle des quartes) montre la relation entre les douze degrés de l'échelle chromatique, leurs altérations correspondantes et la tonalité majeure ou mineure associée.

Le compositeur et théoricien musical ukrainien Nikolay Diletsky fut le premier en 1679 à développer cet outil logique dans son traité musical « Idea grammatikii musikiyskoy ». C’est ensuite Johann David Heinichen compositeur et théoricien musical allemand qui lui donna la forme que l’on connait aujourd’hui dans son traité de 1728 Der Generalbass in der Composition. (source: http://francoisgratecap.com/archives/268)

Structure[modifier | modifier le code]

Cycle des quintes et des quartes

Dans la gamme tempérée, en commençant par une note quelconque et en montant par intervalles de quintes justes, on passe par toutes les notes de la gamme chromatique tempérée avant de retomber sur la note initiale.

Comme cet espace est circulaire, il est aussi possible de le parcourir en sens inverse : l'intervalle entre chaque note est alors une quarte juste (le renversement de la quinte juste). Le cycle des quintes est donc aussi le cycle des quartes.

Utilisation[modifier | modifier le code]

Circle of fifths deluxe 4 french.svg

Ce cercle est souvent utilisé pour représenter les relations entre les échelles diatoniques. Sur le schéma à droite, en choisissant une note pour tonique, le chiffre à l'intérieur du cercle indique le nombre de dièses ou de bémols de l'armure correspondante.

Par exemple, la gamme de la majeur aura trois dièses dans son armure ; celle de fa majeur aura un bémol. Pour les tonalités mineures, il suffit de tourner les notes de 3 crans dans le sens inverse des aiguilles d'une montre  : le bécarre (absence de dièses et de bémols) coïncide alors avec le la. Ainsi, la gamme de mi mineur aura un dièse.

Dans les systèmes d'accord non tempérés, la suite des quintes ne forme pas un cycle, on utilise alors une spirale plutôt qu'un cercle pour la représenter.

Dans le système de musique tonale, le cycle de quintes est à même la structure de base et est essentielle à son fonctionnement. L'enchaînement dominante-tonique en est le couple moteur et le reste du cycle de quintes est issue de son imitation. L'enchaînement des degrés I-IV-VII-III-VI-II-V-I parcourt le cycle de quintes dans un geste tonal, tandis que l'enchaînement inverse, rétrograde représente le cycle plagal.

Le cycle de quintes est utilisé et se reconnaît très bien dans la chanson Take a Bow du groupe britannique Muse.

(en) Cycle des quintes sur le piano

Notes[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]