Do majeur

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
L'accord parfait de do majeur se compose des notes suivantes : do, mi, sol.

La tonalité de do majeur (ut majeur) se développe en partant de la note tonique do ou ut (surtout utilisé dans le langage théorique). Elle est appelée C major en anglais et C-Dur dans l’Europe centrale.

Sans aucune altération (ni dièse, ni bémol), l'armure coïncide avec celle de la tonalité relative la mineur naturel.


\new Staff {
  \relative c' {
    \key c \major
    \override Staff.TimeSignature #'stencil = ##f
    \override Staff.BarLine #'stencil = ##f
     c1 d e f g a b c b a g f e d c
  }
}
\midi {
  \context {
    \Score
    tempoWholesPerMinute = #(ly:make-moment 120 1)
  }
}

L’échelle de do majeur est : do, ré, mi, fa, sol, la, si, do.

do/ré/mi/fa/sol/la/si/do sur les touches blanches du clavier d'un piano

Dans la musique occidentale, la gamme de do majeur sert de base à la construction des modes majeurs avec la succession de deux tons (do/ré, ré/mi), un demi-ton (mi/fa), trois tons (fa/sol, sol/la, la/si), et un demi-ton (si/do). Sans altération, elle est jouée sur la rangée inférieure des touches des instruments à clavier (piano, clavecin, orgue ou xylophone).

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Compositions célèbres en do majeur :

Sur les autres projets Wikimedia :

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Heiner Ruland : "Approche pratique des systèmes musicaux", ÉAR, Genève, ISBN 2-88189-173-X.
  • Philippe Gouttenoire et Jean-Philippe Guye, Vocabulaire pratique d'analyse musicale, Delatour France, , 128 p. (ISBN 978-2-7521-0020-7)