Coriolano Alberini

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Coriolano Alberini
Biographie
Naissance
Décès
Nationalité
Formation
Activité
Autres informations
Domaines
Influencé par

Coriolano Alberini (né le à Milan et mort le à Buenos Aires) est un philosophe et épistémologue argentin de la première moitié du XXe siècle.

Biographie[modifier | modifier le code]

Dès les années 1920, Coriolano Alberini entre en réaction contre le positivisme qui règne en Argentine, avec le mouvement movimiento novecentista. Au scientisme il oppose l'épistémologie, qui est la science des sciences. Sa critique de la psychologie scientifique part du principe que les doctrines psychologiques positivistes de Herbert Spencer, Lotze ou Wundt ne sont pas le fruit d'une expérimentation, mais de constructions métaphysiques basées sur un monisme matérialiste a priori.

Sa philosophie est un idéalisme rationnel qui admet le caractère purement spéculatif de la métaphysique.

Enfin, Albérini défend l'axiogénèse ou genèse des valeurs. Pour Alberini, vivre, c'est évaluer. L'évolution des êtres vivants est genèse des valeurs. La sélection naturelle qui suppose un choix de valeurs (les herbivores ont opté pour le végétarisme tandis que les carnassiers adoptaient des valeurs plus agressives) à une finalité : la personnalité qui est psychisme pur et liberté métaphysique.

Publications[modifier | modifier le code]

  • El Pragmatismo, 1910
  • Determinismo y responsabilidad, 1916
  • La Reforma epistemologica de Einstein, 1925

Publication posthume :

  • Escritos de metafisica, escritos de Etica, Escritos de filosopfia de la Éducation y pedagogia, Mendoza, 1973

Notes et références[modifier | modifier le code]


Annexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Diego Pro, Corlarino Alberini, Valle de los Huarpes, 1960

Liens externes[modifier | modifier le code]