Confrontation à l'aérodrome de Safwan

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

30° 06′ 53″ N 47° 43′ 05″ E / 30.11472, 47.71806

Confrontation à l'aérodrome de Safwan
Un char T-72 Asad Babil irakien.
Un char T-72 Asad Babil irakien.
Informations générales
Date 1er mars 1991
Lieu aérodrome de Safwan, Irak
Issue Retrait des forces irakiennes
Belligérants
Drapeau des États-Unis États-Unis Flag of Iraq (1991-2004).svg Irak
Commandants
Drapeau des États-Unis Frederick M. Franks Flag of Iraq (1991-2004).svg Sultan Hashim Ahmed al-Tai
Pertes
aucune
Guerre du Golfe (1990-1991)
Batailles
Invasion irakienne du Koweït :

Bataille des ponts · Prise du palais Dasman · Bataille de l'île de Failaka · Vol 149 British Airways

Intervention des forces de la Coalition :

Opération Artimon · Busiris · Salamandre · Daguet · Bataille d'Ad-Dawrah · Bataille de Khafji · Bataille au large de Bubiyan · Bataille de Hafar Al-Batin · Opération Bouclier du désert · Tempête du désert · Highway of Death · Bataille de 73 Easting · Medina Ridge · Aérodrome de Jalibah · Bataille de Norfolk

Incidents après le cessez-le-feu :

Bataille de Rumaila · Aérodrome de Safwan

Coordonnées 30° 06′ 53″ N 47° 43′ 05″ E / 30.11472222, 47.7180555630° 06′ 53″ Nord 47° 43′ 05″ Est / 30.11472222, 47.71805556  

La confrontation à l'aérodrome de Safwan est un incident ayant eu lieu le 1er mars 1991 peu de temps après la fin de la guerre du Golfe.

Dans la matinée du 1er mars 1991, des M1A1 Abrams et des M2 Bradley du VIIe Corps arrivent à l'aérodrome de Safwan dans le sud de l'Irak. Les Américains pensent que l'aérodrome est désert mais les hélicoptères Bell OH-58 Kiowa et AH-64 Apache repèrent bientôt une brigade de T-72 irakiens retranchés à l'aérodrome.

La confrontation[modifier | modifier le code]

Les Américains ordonnent aux Irakiens d'évacuer les lieux en menaçant d'ouvrir le feu s'ils ne coopèrent pas alors que des Apache survolent leurs positions. Le commandant irakien prend alors contact avec ses supérieurs qui lui donnent l'autorisation de se replier. Les Irakiens quittent le site au crépuscule et les forces de la Coalition s'emparent de l'aérodrome.

Cet incident est le résultat de l'absence de contact direct entre l'État-major américain et les commandants de division présents sur le terrain.

Conséquences[modifier | modifier le code]

L'ancienne base de la force aérienne irakienne, située juste au nord de la frontière koweïtienne et à six kilomètres à l'ouest de Safwan, sera peu de temps après abandonnée par les Américains du fait de l'entrée en vigueur du cessez-le-feu, avant d'être réoccupée à la suite du déclenchement de l'opération liberté irakienne en 2003.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]