Colombier (Vaud)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Colombier.
Colombier
Localité suisse
Blason de Colombier
Héraldique
Panorama du village de Colombier
Panorama du village de Colombier
Administration
Pays Drapeau de la Suisse Suisse
Canton Vaud
District Morges
Commune Échichens
Code postal 1114
N° OFS 5630
Démographie
Population 512 hab. (31 décembre 2014)
Densité 97 hab./km2
Géographie
Coordonnées 46° 33′ 23″ Nord 6° 28′ 21″ Est / 46.5565, 6.4725
Altitude 527 m
Superficie 527 ha = 5,27 km2
Divers
Langue Français
Localisation

Géolocalisation sur la carte : canton de Vaud

Voir sur la carte administrative du Canton de Vaud
City locator 14.svg
Colombier

Géolocalisation sur la carte : Suisse

Voir la carte administrative de Suisse
City locator 14.svg
Colombier

Géolocalisation sur la carte : Suisse

Voir la carte topographique de Suisse
City locator 14.svg
Colombier
Liens
Site web www.colombiervd.ch
Sources
Référence population suisse[1]
Référence superficie suisse[2]

Colombier, également Colombier-sur-Morges, est une localité dans la commune d'Échichens et une ancienne commune suisse du canton de Vaud, située dans le district de Morges.

Patrimoine bâti[modifier | modifier le code]

Église réformée, anciennement Saint-Martin, mentionnée en 1228. Nef rectangulaire avec chœur étroit voûté d'ogives. Dans la nef, le plafond en berceau lambrissé date de 1696 et les fenêtres ont été agrandies en 1737. Les vitraux de 1924 sont l’œuvre de Charles Clément. Le clocher a été surélevé peut-être en 1599, selon la date inscrite sur la porte extérieure de la chapelle méridionale, cette dernière ayant été fondée en 1516 par Jean Donat de Colombier[3].

CH-NB - Colombier (VD), Château, Entrée, vue partielle en 1899, photo van Berchem - Collection Max van Berchem - EAD-7208

Château. Une grande demeure a été élevée vers l'extrême fin du XVe siècle pour le seigneur Jean Donat de Colombier. Cet édifice a conservé, en saillie sur la façade, les deux premiers niveaux d'une remarquable tour d'escalier polygonale en pierre de taille. Le monumental portail sculpté, de style gothique flamboyant, est orné, dans le tympan, de deux anges porteurs d'armoiries. L'ensemble est surmonté de la statue d'un guerrier. À l'intérieur, dans une embrasure de l'escalier à vis, subsiste un portrait peint d'Amédée VIII de Savoie, devenu antipape Félix V, œuvre sans doute de la fin du XVe siècle également[4]. Quant à la maison seigneuriale proprement dite, dont certaines fenêtres sont encore protégées par des larmiers en pierre, elle a été fortement transformée, notamment au début du XVIIIe siècle. Subsiste cependant, au deuxième étage, une monumentale cheminée en stuc, elle aussi de la fin du Moyen Âge, à riches moulures et colonnettes torsadées[5].

Petit château. Maison cossue à toit Mansart, avec armoiries de la famille de Colombier et monogramme IHS.

Maison communale. Édifice néoclassique presque cubique, à toiture en bâtière et clocheton central avec horloge, 1801-1803[3].

Histoire[modifier | modifier le code]

Au Moyen Âge, la famille de Colombier possédait la seigneurie du même nom.

Fusion de communes[modifier | modifier le code]

Au , Colombier a fusionné avec les communes d'Échichens, Monnaz et Saint-Saphorin-sur-Morges pour former la nouvelle commune d'Échichens.

Références[modifier | modifier le code]

  1. « Population résidante permanente au 31 décembre 2014 », sur Statistiques Vaud (consulté le 3 mars 2015)
  2. « Statistique de la superficie 2004/09 : Données communales », sur Office fédéral de la Statistique (consulté le 23 septembre 2010)
  3. a et b Guide artistique de la Suisse, vol. 4a, Société d'histoire de l'art en Suisse, (ISBN 978-3-906131-98-6), p. 28l-282.
  4. Bernard Andenmatten et Daniel de Raemy, La Maison de Savoie en Pays de Vaud, Payot, (ISBN 2-601-03068-2), p. 108.
  5. Kunstführer durch die Schweiz, Société d'histoire de l'art en Suisse, (ISBN 3-71-700165-5), l98.

Sur les autres projets Wikimedia :