Col des Marrous

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Col des Marrous
Image illustrative de l’article Col des Marrous
Ancien centre d'asthmologie au col des Marrous.
Altitude 992 m
Massif Massif de l'Arize (Pyrénées)
Coordonnées 42° 57′ 41″ nord, 1° 26′ 10″ est
PaysDrapeau de la France France
ValléeVallée de l'Arize
(nord)
Vallée de l'Arget
(sud-est)
Ascension depuisSentenac-de-Sérou Serres-sur-Arget
Déclivité moy. 4,9 %
Kilométrage 9,9 km
AccèsD 15, D 51 D 17
Fermeture hivernale possible

Géolocalisation sur la carte : Ariège

(Voir situation sur carte : Ariège)
Col des Marrous

Géolocalisation sur la carte : Pyrénées

(Voir situation sur carte : Pyrénées)
Col des Marrous

Le col des Marrous, s'élevant à 992 m mais souvent indiqué entre 989 et 991 m, est un col routier des Pyrénées dans le département de l'Ariège, entre les communes d'Alzen et du Bosc, à l'ouest de Foix et au sud de La Bastide-de-Sérou. Il domine la vallée de la Barguillière dans le massif de l'Arize.

Accès[modifier | modifier le code]

Le col se situe sur la route départementale 17, route touristique au centre du département de l'Ariège. Depuis l'est, l'itinéraire le plus usité est au départ de la vallée de l'Arget dont la principale commune en aval est Saint-Pierre-de-Rivière. Passé le col, au carrefour de plusieurs petites routes, la D17 permet l'ascension vers la route des cimes par le col de Péguère (1 375 m) puis le col de Portel (1 432 m).

Topographie[modifier | modifier le code]

La montée depuis le hameau de la Mouline (commune de Serres-sur-Arget) est longue de 9,9 km avec un dénivelé de 487 m et une pente moyenne de 4,92 %.

Histoire[modifier | modifier le code]

Le col abrite d’abord une colonie de vacances créée en 1935, puis une maison d'enfants à caractère sanitaire après-guerre et progressivement un centre d'asthmologie où médecins, spécialistes et enseignants accompagnent des enfants asthmatiques ou atteints de mucoviscidose pour qui l’air pur du col est bénéfique[1].

Cependant, les hospitalisations de longue durée se raréfient avec l’évolution des procédures thérapeutiques. De restructuration en réorientation, le centre ferme finalement ses portes en 2009, également au prétexte de l’éloignement et des difficultés dues à des tempêtes de neige.

Activités[modifier | modifier le code]

Cyclisme[modifier | modifier le code]

Le col est régulièrement emprunté par le Tour de France, comme lors de la 13e étape en 2017 ou de la 15e étape reliant Limoux à Foix-Prat d'Albis en 2019, mais dans le sens descendant depuis le Mur de Péguère, ce qui lui enlève toute référence au classement de la montagne.

Tourisme[modifier | modifier le code]

Logis-auberge des Myrtilles au col des Marrous.

Le logis-auberge des Myrtilles fonctionne au col. Différentes randonnées sont au départ du col et des circuits de randonnées équestres l'empruntent. La forêt environnante est connue des cueilleurs de champignons[2].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Anthony Lieures, « Les enfants ont dit adieu au col des Marrous », La Dépêche du midi,‎ (lire en ligne)
  2. Pauline Amiel, « La cueillette des champignons, c'est maintenant », La Dépêche du midi,‎ (lire en ligne)

Voir aussi[modifier | modifier le code]