Serres-sur-Arget

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Serres-sur-Arget
Serres-sur-Arget
École de Serres-sur-Arget.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Occitanie
Département Ariège
Arrondissement Foix
Intercommunalité Communauté d'agglomération Pays Foix-Varilhes
Maire
Mandat
Alain Garnier
2020-2026
Code postal 09000
Code commune 09293
Démographie
Gentilé Serrois
Population
municipale
687 hab. (2017 en diminution de 12,15 % par rapport à 2012)
Densité 39 hab./km2
Géographie
Coordonnées 42° 58′ 12″ nord, 1° 31′ 10″ est
Altitude 500 m
Min. 469 m
Max. 1 056 m
Superficie 17,73 km2
Élections
Départementales Canton du Val d'Ariège
Législatives Première circonscription
Localisation
Géolocalisation sur la carte : Occitanie
Voir sur la carte administrative de Occitanie (région administrative)
City locator 14.svg
Serres-sur-Arget
Géolocalisation sur la carte : Ariège
Voir sur la carte topographique de l'Ariège
City locator 14.svg
Serres-sur-Arget
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte administrative de France
City locator 14.svg
Serres-sur-Arget
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte topographique de France
City locator 14.svg
Serres-sur-Arget

Serres-sur-Arget est une commune française située dans le département de l'Ariège, en région Occitanie.

Ses habitants sont appelés les Serrois.

Géographie[modifier | modifier le code]

Localisation[modifier | modifier le code]

Commune des Pyrénées située dans la vallée la Barguillière, aire urbaine de Foix à une dizaine de kilomètres à l'ouest de Foix sur l'Arget. Elle fait partie du parc naturel régional des Pyrénées ariégeoises.

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Serres-sur-Arget est limitrophe de sept autres communes.

Carte de la commune de Serres-sur-Arget et de ses proches communes.

Hameaux[modifier | modifier le code]

Balança, Balmajou, Cambié, Cautirac, la Coupière, Darnac, Gaynès, Layrole, Laserre, Lux, la Mouline, le Puget, Prat de Lux, le Pesquié, Sahuc, Sarret, Tourniès...

Hydrographie[modifier | modifier le code]

L'Arget, le ruisseau de la Garrosse, le ruisseau de Baillés, le ruisseau de Fautils... sont les principaux cours d'eau parcourant la commune.

Géologie et relief[modifier | modifier le code]

La superficie de la commune est de 1 773 hectares ; son altitude varie de 469 à 1 056 mètres[2] dans le massif de l'Arize.

Voies de communication et transports[modifier | modifier le code]

Accès avec les lignes intermodales d'Occitanie, et les routes départementales D 45, D 21 et D 17. Sur cette dernière, depuis la Mouline débute l'ascension en forêt des Consuls de Foix vers col des Marrous appréciée par les cyclistes. La D45 conduit à Saint-Martin-de-Caralp et s'achève sur la très fréquentée RD117 au col del Bouich.

Toponymie[modifier | modifier le code]

Serres : de l'occitan serre « mamelon peu élevé, croupe de collines, colline souvent de forme allongée ».
Provenant d'un terme pré-indo-européen ou au moins prélatin serre/serra « montagne allongée, crête en dos d'âne ».

Histoire[modifier | modifier le code]

La maison natale de Joseph Lakanal se trouve au hameau du Puget et a été peinte par l'impressionniste Alphonse Roubichou (1867-1938), né à Pamiers.

Depuis 1991, au Pesquié, s'est développée une abbaye bénédictine qui compte une cinquantaine de moniales. Une abbatiale y a été construite à partir de 2010 et a été dédicacée en 2017.

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Administration municipale[modifier | modifier le code]

Le nombre d'habitants au recensement de 2011 étant compris entre 500 et 1 499 habitants, le nombre de membres du conseil municipal pour l'élection de 2014 est de quinze[3],[4].

Rattachements administratifs et électoraux[modifier | modifier le code]

Commune faisant partie de l'arrondissement de Foix de la communauté d'agglomération Pays Foix-Varilhes et du canton du Val d'Ariège (avant le redécoupage départemental de 2014, Serres-sur-Arget faisait partie de l'ex-canton de Foix-Rural).

Tendances politiques et résultats[modifier | modifier le code]

Liste des maires[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
mars 1977 mars 2008 Guy Destrem PS Conseiller général (1985-2008)
mars 2008 mars 2014 Gilbert Verro PS  
mars 2014   Djamila Roumila[5] SE Retraitée
septembre 2017 en cours Alain Garnier SE Retraité
Les données manquantes sont à compléter.

Population et société[modifier | modifier le code]

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[6]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2007[7].

En 2017, la commune comptait 687 habitants[Note 1], en diminution de 12,15 % par rapport à 2012 (Ariège : +0,52 %, France hors Mayotte : +2,36 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
1 0441 1111 5271 7671 5291 5471 6851 7001 629
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
1 4581 5161 6161 6111 6221 6441 6531 5831 556
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
1 5251 5431 5201 1781 036947870778663
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2007 2012
613444385460565701768778782
2017 - - - - - - - -
687--------
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[8] puis Insee à partir de 2006[9].)
Histogramme de l'évolution démographique
Évolution du rang de la commune
selon la population municipale des années : 1968[10] 1975[10] 1982[10] 1990[10] 1999[10] 2006[11] 2009[12] 2013[13]
Rang de la commune dans le département 53 65 51 48 31 33 33 32
Nombre de communes du département 340 328 330 332 332 332 332 332

Économie[modifier | modifier le code]

  • Depuis 2011, il y a un marché sur la place de l'église, tous les samedis matins.
  • Boulangerie, café, fromages et miels de l'abbaye, artisans d'arts (boutons en bois, vitraux...)[14].
  • Coutellerie d'art Boisset[15], fabrication artisanale avec d'anciennes machines de Thiers, boutique.

Enseignement[modifier | modifier le code]

L'école primaire avec cantine est dédiée à Joseph Lakanal, natif de la commune. Serres fait partie de l'académie de Toulouse.

Équipements[modifier | modifier le code]

  • Grande salle polyvalente (petite salle à l'étage, cuisine)[16].

Culture et festivités[modifier | modifier le code]

  • Exposition Arts et artisanat en Barguillère organisée par l'association L'Arget, le 2e édition 2019, à la salle polyvalente avec 40 exposants et le dessinateur Espé[17].

Activités sportives[modifier | modifier le code]

Les cyclistes apprécient cette commune forestière conduisant aux cols du massif de l'Arize rendu célèbres par le Tour de France (notamment le mur de Péguère). Pétanque, tennis...

Écologie et recyclage[modifier | modifier le code]

Culture locale et patrimoine[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Église abbatiale Notre-Dame du Pesquié ici en construction en 2011

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

  • Joseph Lakanal, né à Serres le , mort à Paris le , homme politique français.
  • Bernard Font, évêque constitutionnel de l'Ariège.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2020, millésimée 2017, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2019, date de référence statistique : 1er janvier 2017.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Carte IGN sous Géoportail
  2. Répertoire géographique des communes, publié par l'Institut national de l'information géographique et forestière, [lire en ligne].
  3. art L. 2121-2 du code général des collectivités territoriales.
  4. « Résultats des élections municipales et communautaires 2014 », sur interieur.gouv.fr (consulté le 16 octobre 2020).
  5. « Serres-sur-Arget : le changement c’est Djamila », La Dépêche, (consulté le 8 mai 2014)
  6. L'organisation du recensement, sur insee.fr.
  7. Calendrier départemental des recensements, sur insee.fr.
  8. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  9. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014, 2015, 2016 et 2017.
  10. a b c d et e INSEE, « Population selon le sexe et l'âge quinquennal de 1968 à 2012 (1990 à 2012 pour les DOM) », sur insee.fr, (consulté le 10 janvier 2016).
  11. INSEE, « Populations légales 2006 des départements et des collectivités d'outre-mer », sur insee.fr, (consulté le 8 janvier 2016).
  12. INSEE, « Populations légales 2009 des départements et des collectivités d'outre-mer », sur insee.fr, (consulté le 8 janvier 2016).
  13. INSEE, « Populations légales 2013 des départements et des collectivités d'outre-mer », sur insee.fr, (consulté le 8 janvier 2016).
  14. « Les commerçants, artisans, entrepreneurs », sur Mairie de Serres-sur-Arget (consulté le 28 septembre 2019)
  15. Stéphanie Lopez, « Visite de la coutellerie Boisset », L'Ariégeois magazine,‎ , p 56 à 59 (ISSN 0242-3596)
  16. « Salle polyvalente », sur Mairie de Serres-sur-Arget (consulté le 28 septembre 2019)
  17. « Serres-sur-Arget. L'édition d'Arts et artisanat en Barguillère se prépare », La Dépêche du midi,‎ (lire en ligne)