Col de la Croix Saint-Robert

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant la montagne image illustrant le Massif central
Cet article est une ébauche concernant la montagne et le Massif central.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Col de la Croix Saint-Robert
Image illustrative de l'article Col de la Croix Saint-Robert
Le col de la Croix Saint-Robert vu du sommet du Puy de l'Angle
Altitude 1 451 m
Massif Monts Dore (Massif central)
Coordonnées 45° 33′ 51″ nord, 2° 50′ 12″ est
Pays Drapeau de la France France
Vallée Vallée de la Couze Pavin
(est)
Vallée de la Dordogne
(ouest)
Ascension depuis Besse-et-Saint-Anastaise Le Mont-Dore
Déclivité moy. 6 %
Déclivité max. 8 %
Kilométrage 18,5 km 6,5 km
Accès RD 36 RD 36

Géolocalisation sur la carte : Puy-de-Dôme

(Voir situation sur carte : Puy-de-Dôme)
Col de la Croix Saint-Robert

Géolocalisation sur la carte : France

(Voir situation sur carte : France)
Col de la Croix Saint-Robert

Le col de la Croix Saint-Robert est un col du Massif central, situé entre Besse-en-Chandesse et Le Mont-Dore à proximité de Clermont-Ferrand. Plus élevé que le col de la Croix-Morand, il est aussi bien moins fréquenté mais permet de découvrir la haute montagne. Sur la RD 36, à quelques kilomètre du col, se trouve le rocher de l'Aigle qui offre un point de vue époustouflant sur les Monts Dore.

Météorologie[modifier | modifier le code]

Comme sur les crêtes des monts Dore, le sommet du col de la Croix Saint-Robert est souvent exposé à un vent violent.

Activités[modifier | modifier le code]

Course de côte automobile[modifier | modifier le code]

Depuis 1961, ce col est utilisé pour le championnat d'Europe et de France de la Montagne avec la course de côte Mont-Dore/Chambon-sur-Lac sur 5 075 m et 43 virages entre Moneaux et le col de la Croix Saint-Robert[1].

Cyclisme[modifier | modifier le code]

Tour de France[modifier | modifier le code]

Ce col fut grimpé pour la première fois de l'histoire du Tour de France depuis Mont-Dore lors de la 8e étape du Tour 2011. Tejay van Garderen passa le col en tête, en échappée.

Profil[modifier | modifier le code]

Depuis le carrefour (1 046 m) des avenues de la Libération et Foch et de la rue Meynadier au Mont-Dore, l'ascension est courte avec 6,5 km à 6,2 % de moyenne. L’ascension commence donc sur la D101 et comprend rapidement un passage raide pour parvenir au carrefour (1 090 m) de la route du Sancy qui mène à la station plus haut et de l’avenue George Clemenceau à la sortie de la ville, après un peu moins de 700 m d’ascension. La rupture de pente nécessite un changement de braquet pour les coureurs descendant du lac de Guéry ou du col de la Croix-Morand. Après avoir pris quitté la D 983 pour la D 36 au croisement, les deux kilomètres consécutifs présentent des passages à 8 % mais les kilomètres suivants sont moins difficiles.

Depuis le carrefour (887 m) de la D996 et de la D637 à Chambon-sur-Lac, la montée présente une longueur de 9,9 km à 5,7 %. Après 1,7 km et une ligne droite assez difficile, on quitte la D 996 (qui monte au col de la Croix-Morand) pour s’engager sur la D 636 à une bifurcation (996 m). Plus loin, au km 5, au carrefour (1 135 m) du lieu-dit « La Guièze », on prend la route D36 avec 4,9 km à 6,45 % pour terminer.

Il est également possible de le grimper depuis le lieu-dit Monneaux (1 113 m) à côté de Chambon-des-Neiges pour 5,6 km à 6 %. Après 650 m, la route rejoint le carrefour de « La Guièze » (1 135 m) pour le même final que le versant grimpé depuis Chambon-sur-Lac.

Le panneau qui marque le col de la Croix Saint-Robert est situé à l’altitude de 1 446 m à proximité d’un parking sur le final du versant Est commun à Chambon-des-Neiges et Chambon-sur-Lac, à 250 m du vrai col qui se situe à l’altitude de 1 451 m. Aussi, avec l’absence de grande végétation, l’ascension s’effectuant souvent en paysage découvert, surtout sur le versant Est, fait que le col est particulièrement exposé à des vents violents. Combiné au climat froid du Sancy, ce vent peut-être glacial.

Cliquez sur une vignette pour l’agrandir.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :