Coen Moulijn

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Coen Moulijn
Image illustrative de l’article Coen Moulijn
Coen Moulijn (1968)
Biographie
Nom Coenraadt Moulijn
Nationalité Drapeau : Pays-Bas Néerlandais
Naissance
Lieu Rotterdam (Pays-Bas)
Décès (à 73 ans)
Lieu Rotterdam (Pays-Bas)
Taille 1,72 m (5 8)[1]
Poste Ailier gauche
Parcours junior
Saisons Club
Drapeau : Pays-Bas Xerxes
Parcours professionnel1
SaisonsClub 0M.0(B.)
1954-1955 Drapeau : Pays-Bas Xerxes 038 0(4)
1955-1972 Drapeau : Pays-Bas Feyenoord 487 (84)
Total525 (88)
Sélections en équipe nationale2
AnnéesÉquipe 0M.0(B.)
1956-1969Drapeau : Pays-Bas Pays-Bas038 0(4)
1 Compétitions officielles nationales et internationales.
2 Matchs officiels.

Coen Moulijn, né le 15 février 1937 à Rotterdam, et mort le 4 janvier 2011[2], est un footballeur international néerlandais, considéré comme le plus grand joueur de l'histoire du Feyenoord Rotterdam[3].

Biographie[modifier | modifier le code]

Coen Moulijn grandit au no 14 de la Bloklandstraat dans le quartier de Oude Noord à Rotterdam[4]. Son père, grand passionné de football et supporter du Sparta Rotterdam, est ouvrier dans une ferblanterie[4]. S'il commence à jouer dans la rue avec ses amis, il rejoint pendant sa jeunesse les équipes jeunes de Xerxes parce que son frère et son beau-frère aimaient y aller, alors même que le club le plus populaire du quartier était Nado Vooruitgang[4]. Il joue son premier match dans l'équipe première face à Willem II le [4]. C'est au sein de ce club qu'il commence à se faire connaître aux yeux du grand public et notamment à Rotterdam.

Alors que le football néerlandais entame sa transition vers le professionnalisme, Moulijn attire l'intérêt des deux gros clubs de Rotterdam : Feyenoord et Sparta. Plutôt intéressé par un transfert vers Sparta, il signe finalement à Feyenoord. Sparta ayant proposé une somme inférieur, 22 000 florins[5], à celle de Feyenoord qui s'élève à 25 000 florins[1] soit 11 350 euros. Il joue son premier match face à MVV le à De Kuip, alors qu'il revient d'une période de convalescence suite à une opération au genou[5].

À Feyenoord, il s’impose rapidement comme un joueur clé de l'équipe grâce à ses qualités technique sur le côté gauche du terrain.

Il est sélectionné en équipe nationale pour la première fois en 1956 pour un match contre la Belgique, match qu'il est près de manquer à cause de l'oubli de son passeport l'empêchant de franchir la frontière[6]. Il portera 38 fois le maillot Oranje et y inscrira 4 buts[7].

Postérité[modifier | modifier le code]

Bien que plutôt supporter du Sparta lors de sa jeunesse en raison de l'affection de son père pour ce club[4],[5], il rejoint Feyenoord. Plus tard il trouvera finalement le rival de Feyenoord « arrogant » alors qu'il percevra Feyenoord comme « un vrai club du peuple et [...] plus sympathique »[5]. Grâce à ses prestations avec Feyenoord, il devient l'idole des supporters et acquiert le surnom de Mister Feyenoord, à l'instar de Puck van Heel qui portait avant lui ce titre. Cette engouement autour du joueur est symbolisé par le président de Feyenoord d'alors, Cor Kieboom (nl), qui disait que « même si Coen jouait à la belote, De Kuip serait plein pour le voir jouer »[8]. Lorsqu'il est encore joueur pour le club un même supporter est régulièrement invité sur le terrain pour imiter Moulijn sous les hourras du public[8]. Une chanson composée par Benny Boy est dédiée à Moulijn sur l'album Het dokument 1992. Une statue est érigée devant De Kuip en son honneur. La mascotte du club porte son diminutif, Coentje[9], surnom également utilisé pour une bière brassée en sa mémoire[10].

Carrière[modifier | modifier le code]

Palmarès[modifier | modifier le code]

Buts internationaux[modifier | modifier le code]

Le tableau suivant récapitule les buts de Coen Moulijn avec la sélection néerlandaise[7],[11]. Le score en gras est celui des Pays-Bas.

But Date Stade, ville, pays Adversaire Résultat Match, compétition
1er
Bosuilstadion, Anvers, Belgique
Drapeau : Belgique Belgique
V 2-7
Amical
2e
De Kuip, Rotterdam, Pays-Bas
Drapeau : Curaçao Curaçao
V 8-1
Amical
3e
De Kuip, Rotterdam, Pays-Bas
Drapeau : Belgique Belgique
V 6-2
Amical
4e
Olympisch Stadion, Amsterdam, Pays-Bas
Drapeau : Angleterre Angleterre
N 1-1
Amical

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b (nl) « Portret Mister Feyenoord Coen Moulijn, 1937-2011 », sur vi.nl (consulté le 29 septembre 2018)
  2. (nl) Voetballegende Coen Moulijn overleden
  3. (nl) « Top-50 Feyenoord-prominenten », VI-Legends Feyenoord, no Hors-Série,‎ , p. 36
  4. a b c d et e (nl) « Het ‘Tussenbeentje van Coen Moulijn’ » [archive du ], sur xerxesdzb.nl
  5. a b c et d (nl) Jan Oudenaarden, De geschiedenis van Feyenoord : Oorlog en Vrede (1940-1956), vol. 3, Trichis Publishing, (ISBN 978-94-92077-56-1), p. 382-383
  6. (nl) Jan Oudenaarden, De geschiedenis van Feyenoord : Oorlog en Vrede (1940-1956), vol. 3, Trichis Publishing, (ISBN 978-94-92077-56-1), p. 399
  7. a et b (en) Coen Moulijn - International Appearances
  8. a et b (nl) Leo Verheul, Feyenoord De top & flop 100, Allround Mediaproducties, (ISBN 978-90-79254-01-9), p. 8
  9. (nl) « Kameraadjes », sur defeijenoorder.nl (consulté le 29 septembre 2018)
  10. (nl) « Feyenoord-legende Coen Moulijn geëerd met eigen bier », sur nos.nl (consulté le 29 septembre 2018)
  11. (nl) « Coen Moulijn », sur voetbalstats.nl (consulté le 29 septembre 2018)

Liens externes[modifier | modifier le code]