Coastalwood

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Coastalwood est le nom donné à l'industrie régionale du cinéma indien en langue toulou dans les États du Karnataka et du Kerala.

Histoire[modifier | modifier le code]

L'industrie cinématographique toulou produit 5 à 7 films par an. Le premier film de Tulu réalisé est Enna Thangadi sorti en 1971. Au départ, les films étaient sortis dans les salles de cinéma de la région de Tulu Nadu[1] mais actuellement, l'industrie cinématographique toulou connaît une croissance telle que les films sortent simultanément dans les régions de Mangalore, Udupi, Mumbai, Bangalore et du Golfe.

Le film toulou Suddha, acclamé par la critique, a remporté le prix du meilleur film indien au Festival Cinefan du cinéma asiatique et arabe d'Osian qui s'est tenu à New Delhi en 2006. En 2011, l'industrie cinématographique toulou est marqué par la sortie du film Oriyardori Asal. Le film s'est avéré être le plus grand succès de l'histoire du cinéma toulou[2].

Chaali Polilu est le film le plus ancien de l'industrie cinématographique toulou. Ce film est le film le plus rentable de l'industrie cinématographique de Tulu. Il est resté pendant 470 jours dans le classement PVR Cinemas de Mangalore[3].

Le 27 février 2016, TheTimes Of India publie un rapport sur l'industrie du cinéma toulou où il est observé que, pendant une période de 45 ans entre 1971 à 2011, seuls 45 films ont été diffusés, alors qu'entre 2011 et 2016, 21 films ont été réalisés. Il a également identifié Oriyardori Asal (avec plus de 1000 projection pendant une période de 175 jours dans les régions du sud du Karnataka) comme un tournant dans l'histoire de cette industrie. Le rapport indique que le film Chaali Polilu, une comédie sociale de 2014 réalisée par Virendra Shetty Kavoor, a également battu des records, avec 470 projections dans un multiplex de Mangaluru. Les auteurs du rapport estiment que malgré des budgets modestes de 40 lakh à 60 lakhs de roupies, les films toulous se démarquaient par leur touche de réalité.

Pour un bassin de population d'environ 2 millions de personnes, le public principal des films toulous est limité aux deux districts Dakshina Kannada, Udupi et Kasargod taluk. Ils connaissent également des sorties limitées à Mumbai, Bengaluru et Dubaï[4].

Le film de 2014 Madime a été adapté en marathi, devenant ainsi le premier film toulou à être adapté dans une autre langue[5].

Ashwini Kotiyan (Chaya Harsha) est devenue la première réalisatrice dans l'industrie toulou lorsqu'elle réalise le film Namma Kudla[6].

Liste des principaux films toulous[modifier | modifier le code]

Année Film Producteur Réalisateur
1971 Enna Thangadi
1971 Dareda Budedi KNTaylor
1972 Bisatti Babu
1973 Koti Chennaya Vishu Kumar
1978 Kariyani Kattandi Kandani Aroor Bhimarao
1993 Bangar Patler Richard Castelino
8 septembre Richard Castelino
Sudda
2014 Nirel Shodhan Prasad

San Poojary

Ranjith Bajpe
2014 Chaali Polilu Prakash Pandeshwar Virendra Shetty Kavoor
2014 Madime Vijaykumar Kodialbail
2015 Dhand Shodhan Prasad Ranjith Bajpe
2015 Chandi Kori Sharmila Kapikad et Sachin Sunder Devadas Kapikad
2019 Girgit Roopesh Shetty

Références[modifier | modifier le code]

  1. Ee Prapancha: Tulu Cinema at 35
  2. « ‘Good acting, secret of success behind Oriyardori Asal' », The Hindu (consulté le 16 septembre 2011)
  3. « Oriyardori Asal headed for 175-day run in theatres! » [archive du ], Dakshintimes.com (consulté le 7 novembre 2011)
  4. (en) « The Times Group », epaperbeta.timesofindia.com (consulté le 7 mai 2018)
  5. « Details », www.vijaykarnatakaepaper.com (consulté le 7 mai 2018)
  6. https://www.udayavani.com/english/news/karavali/294591/17-tulu-movies-ready-coastalwood

Liens externes[modifier | modifier le code]