Clausthal-Zellerfeld

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Clausthal
Clausthal-Zellerfeld
Blason de Clausthal
Héraldique
Administration
Pays Drapeau de l'Allemagne Allemagne
Land Drapeau de Basse-Saxe Basse-Saxe
Arrondissement
(Landkreis)
Goslar
Nombre de quartiers
(Ortsteile)
3
Bourgmestre
(Bürgermeister)
Britta Schweigel
Code postal 38678, 38707, 38709, 38667
Code communal
(Gemeindeschlüssel)
03 1 53 018
Indicatif téléphonique +49 (0) 5323, 5320, 5328, 5329
Immatriculation GS, BRL, CLZ
Démographie
Population 15 888 hab. ()
Densité 363 hab./km2
Géographie
Coordonnées 51° 48′ 18″ nord, 10° 20′ 08″ est
Altitude 560 m
Superficie 4 371 ha = 43,71 km2
Localisation
Géolocalisation sur la carte : Basse-Saxe
Voir sur la carte topographique de Basse-Saxe
City locator 14.svg
Clausthal
Géolocalisation sur la carte : Allemagne
Voir sur la carte topographique d'Allemagne
City locator 14.svg
Clausthal
Liens
Site web www.samtgemeinde-oberharz.de

Clausthal-Zellerfeld est une ville de Basse-Saxe, située dans le Haut-Harz, la partie nord-ouest du massif du Harz. Avec une population d'environ 15 000 habitants, elle est une station climatique reconnue et aussi le siège de l'université de technologie de Clausthal.

Géographie[modifier | modifier le code]

En fait, Clausthal-Zellerfeld est essentiellement un regroupement de deux villes : Clausthal (au sud) et Zellerfeld (au nord) ont fusionné en 1924. Clausthal était alors depuis longtemps réputée pour son école des mines et ses édifices, cependant que Zellerfeld était une destination très courue des randonneurs et des skieurs. À compter du , les anciennes villes d'Altenau et de Wildemann, ainsi que l'ancienne municipalité de Schulenberg im Oberharz ont été rattachées administrativement. Aujourd'hui Clausthal-Zellerfeld est la plus grande ville de montagne du haut-Hartz.

Les quartiers[modifier | modifier le code]

Démographie[modifier | modifier le code]

Statistiques démographiques
Année Habitants
1821 12 757
1848 14 739
1871 14 080
1885 13 917
1905 13 758
1925 12 973
Année Habitants
1933 11 855
1939 11 788
1946 15 786
1950 17 643
1956 15 585
Année Habitants
1961 15 849
1968 16 468
1970 15 714
1975 16 690
1980 16 270
Année Habitants
1985 16 250
1990 17 061
1995 16 703
2000 15 413
2005 15 075

Histoire[modifier | modifier le code]

Selon la légende, une cellule monastique (cella), créée par saint Boniface, existait dans la région déjà au VIIIe siècle. Une abbaye bénédictine dédiée à saint Matthias a été fondée vers l'an 1200 à Zellerfeld, sur la route menant de la ville impériale de Goslar à travers les montagnes du Harz à Osterode. Cette fondation a marqué les débuts du peuplement de la région. À partir de 1235, les domaines faisaient partie du duché de Brunswick-Lunebourg. Le monastère a été dissout en 1431.

L'extraction minière du fer dans la région remonte au XVIe siècle. Le duc Henri II de Brunswick a fait avancer le désenclavement de la région ; en 1529, Zellerfeld a reçu les droits de ville, suivie de Clausthal en 1554. En même temps, l'influence de la Réforme protestante grandissait. Parmi les immigrés figuraient notamment de nombreux mineurs en provenance des monts Métallifères. Pendant la guerre de Trente Ans, avant la bataille de Lutter en 1629, les domaines ont été pillés et saccagés par les troupes de Jean t'Serclaes de Tilly.

Clausthal et Zellerfeld, gravure de Matthäus Merian (1650).

De 1777 à 1799, la galerie Tiefer Georg a été creusée afin de drainer les exploitations minières. Dès l'an 1788, Clausthal et Zellerfeld appartenaient à l'électorat de Brunswick-Lunebourg puis, de 1807 à 1813, au département du Harz au sein du royaume de Westphalie. À la suite de la décision du congrès de Vienne en 1815, ils sont revenus au nouveau royaume de Hanovre.

C'est ici qu'entre 1831 et 1834, l'ingénieur des mines Wilhelm Albert mit au point le câble de traction moderne. Il supplanta promptement les cordes de chanvre et les chaînes en fer dans les mines, avant de trouver de nouvelles applications, notamment les ponts suspendus. La ligne ferroviaire de l’Innerstes Tal a été inaugurée en 1877 puis prolongée jusqu'à Altenau en 1914. L'impressionnante gare et les 70 édifices historique de la ville ont été anéantis lors du bombardement aérien du [1], où 92 personnes laissèrent leur vie. L'un des gros ateliers de production fut l'usine Werk Tanne de Clausthal-Zellerfeld en Basse-Saxe, qui produisait, en 1943-44, 28 000 tonnes de TNT. L'activité minière a été abandonnée dans les années 1930 car les veines de minerais étaient épuisées et l'extraction n'était plus rentable. Encore aujourd'hui, il subsiste d'importants vestiges des mines dans cette partie du Hartz, dont certains sont ouverts aux touristes. L'exploitation de la ligne de chemin de fer a été abandonnée en 1976. L'ancienne gare, reconstruite entre 1961 et 1963 après son bombardement en 1944, abrite le syndicat d’initiative ainsi que la bibliothèque municipale.

L’École des mines de Clausthal a été fondée en 1775 pour la formation d’ingénieurs des mines. De nos jours, c'est une école d'ingénieurs polyvalente.

Conseil municipal[modifier | modifier le code]

élections locales de 2006 :

  • SPD: 19 sièges
  • CDU: 9 sièges
  • FDP: 3 sièges
  • UWG: 2 sièges (indépendants)

Culture et tourisme[modifier | modifier le code]

La maison Dietzel (1674), abrite aujourd'hui le syndicat d'initiative.
  • Société hydroélectrique de l'Oberharz

Musées[modifier | modifier le code]

Patrimoine architectural[modifier | modifier le code]

  • Les moulins du réservoir du Haut-Hartz, qui actionnaient les machines des mines
  • l’Église du Marché de Clausthal (édifiée entre 1639 et 1642, clocher de 1637) est la plus grande église en charpente d'Allemagne : elle compte 2200 places.
  • La vénérable Bergapotheke (1674), avec sa devanture en bois sculpté, est la plus ancienne pharmacie de Zellerfeld.
  • Le temple protestant du Saint-Sauveur de Zellerfeld (1674-83)
  • L'atelier des Monnaies de Clausthal (1617–1849)
  • La Direction des Mines de Clausthal (1726-30)
  • La maison Dietzel (1674), à Zellerfeld
  • L'ancienne gare, détruite en 1944 et reconstruite de 1961 à 1963
  • La maison natale de Robert Koch

Jumelages[modifier | modifier le code]

Personnalités liées à Clausthal-Zellerfeld[modifier | modifier le code]

La maison natale de Robert Koch.

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Evert Heusinkveld. Die Innerstetalbahn Langelsheim - Altenau, p. 11. Nordhorn 2007
  2. « L'Aigle découverte - Nos villes jumelles », sur Ville de L'Aigle (consulté le )

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :