Brouilla

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant une commune des Pyrénées-Orientales
Cet article est une ébauche concernant une commune des Pyrénées-Orientales.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?). Le bandeau {{ébauche}} peut être enlevé et l’article évalué comme étant au stade « Bon début » quand il comporte assez de renseignements encyclopédiques concernant la commune.
Si vous avez un doute, l’atelier de lecture du projet Communes de France est à votre disposition pour vous aider. Consultez également la page d’aide à la rédaction d’un article de commune.

Brouilla
Image illustrative de l'article Brouilla
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Occitanie
Département Pyrénées-Orientales
Arrondissement Céret[1]
Canton Les Aspres
Intercommunalité Communauté de communes des Aspres
Maire
Mandat
Pierre Taurinya
2014-2020
Code postal 66620
Code commune 66026
Démographie
Gentilé Brullanencs - Brullanencques
Population
municipale
1 254 hab. (2014)
Densité 157 hab./km2
Géographie
Coordonnées 42° 34′ 03″ nord, 2° 54′ 16″ est
Altitude Min. 27 m – Max. 108 m
Superficie 8 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Pyrénées-Orientales

Voir sur la carte administrative des Pyrénées-Orientales
City locator 14.svg
Brouilla

Géolocalisation sur la carte : Pyrénées-Orientales

Voir sur la carte topographique des Pyrénées-Orientales
City locator 14.svg
Brouilla

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Brouilla

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Brouilla
Liens
Site web brouilla.fr

Brouilla est une commune française située dans le département des Pyrénées-Orientales, en région Occitanie.

Ses habitants sont appelés Brullanencs.

Géographie[modifier | modifier le code]

Localisation[modifier | modifier le code]

La commune est située dans le Roussillon au sud-est des Pyrénées-Orientales, à 15 kilomètres au sud de Perpignan, à 13 kilomètres à l'ouest de la mer Méditerranée (Argelès Plage) et à 15 kilomètres au nord de la frontière espagnole (Le Perthus).

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Communes limitrophes de Brouilla[2]
Villemolaque
(par un quadripoint)
Bages
Saint-Jean-Lasseille Brouilla[2] Ortaffa
Banyuls-dels-Aspres Villelongue-dels-Monts Saint-Génis-des-Fontaines

Géologie et relief[modifier | modifier le code]

La superficie de la commune est de 783 hectares. L'altitude varie entre 27 et 108 mètres[3].

La commune est classée en zone de sismicité 3, correspondant à une sismicité modérée[4].

Hydrographie[modifier | modifier le code]

Voies de communication et transports[modifier | modifier le code]

Toponymie[modifier | modifier le code]

En catalan, le nom de la commune est Brullà[5].

Les premières mentions du nom sont Brulianum en 944, Ebrullianum en 981, Brulliano en 1271[6].

Histoire[modifier | modifier le code]

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Canton[modifier | modifier le code]

En 1790, la commune de Brouilla est incluse dans le canton d'Elne. Elle est rattachée en 1801 au canton de Thuir, qu'elle ne quitte plus par la suite[7].

À compter des élections départementales de 2015, la commune est incluse dans le nouveau canton des Aspres.

Administration municipale[modifier | modifier le code]

Tendances politiques et résultats[modifier | modifier le code]

Liste des maires[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs[8]
Période Identité Étiquette Qualité
1793 1794 Thomas Billerach    
1794 1809 Jean Fourniouls    
1809 1813  ?    
1813 1823 Pierre Tiche    
1823 1834 Jean Cabira    
1834 1848 Jean Jorda    
1848 1865 Baptiste Reynal    
1865 1870 François Cutzach    
1870 1871 Joseph Simon    
1871 1874 Jean-François Debord    
1874 1876 Paulin Balalud    
1876 1878 Baptiste Reynal    
1878 1884 Thomas fils Dalbiez    
1884 1888 Jean Baretge    
1888 1892 Thomas Dalbiez    
1892 1908 Jules Escarra    
1908 1913 Joseph Casademon    
1913 1919 François Acézat    
1919 1922 Zacharie Ausseil    
1922 1925 Albert Brousse    
1925 1928 Zacharie Ausseil    
1928 1941 Jean Baills    
1941 1944 Raymond Albiach    
1944 1959 Michel Capdet    
1959 1971 François Nègre    
1971 1991 Michel Capdet    
1991 1995 Roger Parada    
1995 en cours Pierre Taurinya[9],[10] PS  

Population et société[modifier | modifier le code]

Démographie ancienne[modifier | modifier le code]

La population est exprimée en nombre de feux (f) ou d'habitants (H).

Évolution de la population
1358 1365 1378 1470 1515 1553 1643 1709 1720
29 f 28 f 19 f 9 f 13 f 8 f 20 f 20 f 18 f
1730 1767 1774 1789 - - - - -
16 f 98 H 16 f 18 f - - - - -
(Sources : Jean-Pierre Pélissier, Paroisses et communes de France : dictionnaire d'histoire administrative et démographique, vol. 66 : Pyrénées-Orientales, Paris, CNRS, , 378 p. (ISBN 2-222-03821-9))

Démographie contemporaine[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir du début des années 2000, les populations légales des communes sont publiées annuellement. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[11]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2005[12],[Note 1].

En 2014, la commune comptait 1 254 habitants, en augmentation de 20,93 % par rapport à 2009 (Pyrénées-Orientales : 4,38 % , France hors Mayotte : 2,49 %)

           Évolution de la population  [modifier]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
94 80 119 176 207 225 233 255 259
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
240 206 212 230 266 324 440 351 428
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
420 427 400 409 396 408 435 424 457
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2005 2010 2014
530 537 564 616 565 630 918 1 061 1 254
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[13] puis Insee à partir de 2006 [14].)
Histogramme de l'évolution démographique
Évolution du rang de la commune
selon la population municipale des années : 1968[15] 1975[15] 1982[15] 1990[15] 1999[15] 2006[16] 2009[17] 2013[18]
Rang de la commune dans le département 80 81 94 92 92 80 81 77
Nombre de communes du département 232 217 220 225 226 226 226 226

Enseignement[modifier | modifier le code]

Manifestations culturelles et festivités[modifier | modifier le code]

  • Fête patronale : 15 août[19] ;
  • Fête communale : 3e dimanche de mai[19].

Santé[modifier | modifier le code]

Sports[modifier | modifier le code]

Économie[modifier | modifier le code]

Revenus de la population et fiscalité[modifier | modifier le code]

En 2010, le revenu fiscal médian par ménage était de 26 679 €[20].

Emploi[modifier | modifier le code]

Entreprises et commerces[modifier | modifier le code]

Culture locale et patrimoine[modifier | modifier le code]

Monuments et lieux touristques[modifier | modifier le code]

  • Église Sainte-Marie de Brouilla : église du XIIe siècle, avec son portail roman en marbre blanc de Céret. Cet édifice est classé monument historique.
  • Il ne reste rien de l'ancien château, mentionné en 1271 (castrum de Brulliano)[6].

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Héraldique[modifier | modifier le code]

Blason de Brouilla Blason D’argent à la croix latine alésée d’azur mouvant d’un enté d’argent bordé d’azur, à trois étoiles à sept rais de sable, deux accostant la croix en pointe, la troisième chargeant l’enté; le tout bordé d’azur.
Détails Le statut officiel du blason reste à déterminer.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Par convention dans Wikipédia, le principe a été retenu de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique, pour les populations légales postérieures à 1999, que les populations correspondant à une enquête exhaustive de recensement pour les communes de moins de 10 000 habitants, et que les populations des années 2006, 2011, 2016, etc. pour les communes de plus de 10 000 habitants, ainsi que la dernière population légale publiée par l’Insee pour l'ensemble des communes.

Références[modifier | modifier le code]

  1. « Modification des limites territoriales des arrondissements », Préfet des Pyrénées-Orientales
  2. Carte IGN sous Géoportail
  3. Notice Cassini de Brouilla
  4. « Plan séisme »
  5. (ca)(fr)Institut d’Estudis Catalans, Université de Perpignan, Nomenclàtor toponímic de la Catalunya del Nord, Barcelone, (lire en ligne)
  6. a et b Jean Sagnes (dir.), Le pays catalan, t. 2, Pau, Société nouvelle d'éditions régionales, , 579-1133 p. (ISBN 2904610014)
  7. Jean-Pierre Pélissier, Paroisses et communes de France : dictionnaire d'histoire administrative et démographique, vol. 66 : Pyrénées-Orientales, Paris, CNRS, , 378 p. (ISBN 2-222-03821-9)
  8. Liste des maires de Brouilla sur le site MairesGenWeb
  9. Préfecture des Pyrénées-Orientales, Liste des maires élus en 2008, consultée le 22 juillet 2010
  10. Réélection 2014 : « Maires », sur le site de la Préfecture du département des Pyrénées-Orientales (consulté le 20 avril 2014).
  11. L'organisation du recensement, sur le site de l'Insee.
  12. Calendrier départemental des recensements, sur le site de l'Insee
  13. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  14. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 20062007 2008 2009 2010 2011201220132014 .
  15. a, b, c, d et e INSEE, « Population selon le sexe et l'âge quinquennal de 1968 à 2012 (1990 à 2012 pour les DOM) », sur insee.fr,‎ (consulté le 10 janvier 2016)
  16. INSEE, « Populations légales 2006 des départements et des collectivités d'outre-mer », sur insee.fr,‎ (consulté le 8 janvier 2016)
  17. INSEE, « Populations légales 2009 des départements et des collectivités d'outre-mer », sur insee.fr,‎ (consulté le 8 janvier 2016)
  18. INSEE, « Populations légales 2013 des départements et des collectivités d'outre-mer », sur insee.fr,‎ (consulté le 8 janvier 2016)
  19. a et b Michel de La Torre, Pyrénées-Orientales : Le guide complet de ses 224 communes, Paris, Deslogis-Lacoste, coll. « Villes et villages de France », (ISBN 2-7399-5066-7)
  20. « Fichier RFDM2010COM : Revenus fiscaux localisés des ménages - Année 2010 », sur le site de l'Insee (consulté le 1er février 2013).