Claude Lalanne

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Lalanne.
Claude Lalanne
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 93 ans)
FontainebleauVoir et modifier les données sur Wikidata
Nom de naissance
DupeuxVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activité
Conjoint
La Pomme de Guillaume Tell (2004)

Claude Lalanne, née Claude Dupeux[1] le [2],[3] à Paris[1],[4] et morte le à Fontainebleau (Seine-et-Marne)[5],[6], est une sculptrice française.

Biographie[modifier | modifier le code]

Claude Lalanne crée des sculptures métalliques doubles ; on retrouve des bancs, des miroirs ou des cages ornés d'animaux ou de feuilles de ginkgo, mais aussi la sculpture L'Homme à tête de chou qui sert de source d'inspiration à Serge Gainsbourg. Elle étudie à l'École des arts décoratifs et crée durant sa vie des œuvres telles que le jardin Lalanne dont elle est l'architecte, ou les bustes de la mannequine Veruschka pour Yves Saint Laurent.

Elle collabore avec Yves Saint Laurent, Pierre Bergé ou encore Loulou de la Falaise.

Elle débute sa collaboration avec Yves Saint Laurent à partir de 1965 jusqu'à la mort de celui-ci[7].

En 2010, une rétrospective de ses œuvres est organisée à Paris.

Famille[modifier | modifier le code]

Claude Lalanne rencontre celui qui sera son époux à l'École des beaux-arts, François-Xavier Lalanne, avec qui elle forme le duo « les Lalanne ». Ils ont ensemble quatre filles, aujourd'hui responsables de ses collections.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b « Claude Lalanne », sur Centre Pompidou (consulté le 10 avril 2019)
  2. « Claude Lalanne », sur BFM Business (consulté le 10 avril 2019)
  3. « Claude Dupeux », sur BFM Business (consulté le 10 avril 2019)
  4. « Claude Jacqueline Georgette Dupeux (vue 8/21) dans la table décennale des naissances de 1923-1932 du 17e arrondissement de Paris dont l'acte a été rédigé le 28 novembre 1925 », sur Archives de Paris (consulté le 10 avril 2019)
  5. Valérie Duponchelle, « Mort de Claude Lalanne, artiste de cœur et de bronze », sur lefigaro.fr, .
  6. « Décès de Claude Lalanne, sculptrice de la nature », sur franctvinfo.fr, .
  7. « Hommage à Claude Lalanne », sur Vogue Paris (consulté le 10 avril 2019).

Liens externes[modifier | modifier le code]