François-Xavier Lalanne

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Lalanne.
François-Xavier Lalanne
Defaut 2.svg
Naissance
Décès
Nationalité
Activités
Œuvres réputées

François-Xavier Lalanne, né à Agen (Lot-et-Garonne) le , et mort à Ury (Seine-et-Marne) le [1], est un sculpteur et graveur français.

Biographie[modifier | modifier le code]

En 1949, François-Xavier Lalanne étudie le dessin, la sculpture et la peinture à Paris, côtoyant notamment Constantin Brancusi, René Magritte et Salvador Dalí. En 1952, il tient à Paris sa première exposition personnelle de peinture.

Dans les années 1950, il décore la nouvelle boutique parisienne de Dior avenue Montaigne, avec le jeune assistant Yves Saint-Laurent. En 1956, il décide de travailler avec sa compagne Claude, avec qui il signe le jardin des Halles, à Paris. Il épousera Claude en 1967.

François-Xavier Lalanne est d'abord connu pour ses sculptures d'animaux, domestiques (moutons) ou sauvages (rhinocéros). Les animaux sont également le sujet central de son œuvre gravé (Bestiaire ordinaire[2], recueil de planches préfacé par Patrick Mauriès).

Il est l'auteur des trois oies en bronze qui ornent la place du marché aux oies de Sarlat-la-Canéda, qui fut un lieu de foire jusqu'au XXe siècle, et où on vendait encore ces animaux de basse-cour jusqu'aux années 1980.

Jusqu'à la fin de sa vie, François-Xavier Lalanne a vécu et travaillé à Ury (Seine-et-Marne).

Collections publiques[modifier | modifier le code]

Expositions[modifier | modifier le code]

Annexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Robert Rosenblum, Les Lalanne, Genève, Skira, 1991.
  • Daniel Marchesseau, Les Lalanne, Paris, Flammarion, 1998.
  • Daniel Abadie, Lalanne(s), Paris , Flammarion, 2008
  • Olivier Gabet, Les Lalanne, catalogue, préface par Hélène David-Weill, introduction par Béatrice Salmon et Dominique Forest, Paris, Musée des arts décoratifs, 2010.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Notice d'autorité de la Bibliothèque nationale de France.
  2. Catalogue général de la BNF

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :