Claude Juin

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Claude Juin
Claude Juin (19e Maghreb des Livres, Paris, 16 fév. 2013).jpg

Claude Juin au 19e Maghreb des livres (Paris, le 16 février 2013)

Biographie
Naissance
Nationalité
Activité
Autres informations
Conflit

Claude Juin, né en 1935, est un écrivain et essayiste français.

Biographie[modifier | modifier le code]

Il a été directeur des ressources humaines, notamment dans le groupe Groupe Rougier et au sein de l'Agence nationale pour l'emploi, jusqu'en 1984, puis, de 1984 à 1993, directeur régional de la formation professionnelle.

Maire de Bessines (Deux-Sèvres) de 1983 à 1995, il est aussi élu conseiller général (PS) du canton de Frontenay-Rohan-Rohan en 1988 (non réélu en 1994)[1].

Appelé du contingent en Algérie en 1957-1958, il raconta sa guerre dans Le Gâchis (publié en 1960 sous le pseudonyme de Jacques Tissier), qui sera frappé par une mesure d'interdiction.

En mars 2011, il soutient à l'EHESS une thèse de doctorat en sociologie[2] : « Guerre d'Algérie : la mémoire enfouie des soldats du contingent » de laquelle il tire un livre : Des soldats tortionnaires. Guerre d'Algérie : des jeunes gens ordinaires confrontés à l'intolérable. Il y reproduit notamment des témoignages de « soldats d'alors, encore capables aujourd'hui de parler de leur histoire et d'en faire une analyse, ce qui n'est pas facile du tout »[3]. Claude Juin compare ainsi les appelés à « des outils au service d'une guerre coloniale ». Pour ce qui le concerne; il avance qu'il « n'a jamais torturé, et on ne [le lui] a jamais demandé »[4].

Œuvres[modifier | modifier le code]

  •  Le Gâchis, publié sous le pseudonyme de Jacques Tissier. Paris, Les Éditeurs français réunis, 1960, 139 p.
  • Daniel Mayer (1906-1996) : l'homme qui aurait pu tout changer. Préface d'Henri Leclerc. Paris, Romillat, 1998, 383 p. (ISBN 2-87894-051-2)
  • Liberté… justice… : le combat de Daniel Mayer. Préface de Vercors. Paris, Anthropos, 1983, 434 p. (ISBN 2-7157-1059-3).
  • Des soldats tortionnaires. Guerre d'Algérie : des jeunes gens ordinaires confrontés à l'intolérable. Paris, Robert Laffont, 2012, 363 p. (ISBN 2-221-12975-X).

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Le Monde, base élections.
  2. Le jury était placé sous la présidence de Vincent de Gaulejac et composé de Henri Alleg, Jean-Jacques Becker, Michel Rocard et Michel Wieviorka (directeur de la thèse).
  3. Guerre d'Algérie : un livre pour provoquer le débat, Philippe Barbotte, La Nouvelle République.fr, 26 février 2012
  4. La torture du silence, Fabrice Tassel, Libération.fr, 12 mars 2012