Claude Guillermet de Bérigard

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Claude Guillermet de Bérigard
Informations générales
Naissance
Décès
Nationalité
Activité

Claude Guillermet de Bérigard (ou Beauregard) (1578, Moulinsv. 1663) est un philosophe français du XVIIe siècle. En latin son nom est « Claudius Berigardus ».

Biographie[modifier | modifier le code]

« Bérigard cultiva avec succès les lettres, les mathématiques, la langue grecque, et termina ses études à l’académie d'Aix-en-Provence, où il s'adonna particulièrement à la médecine et à la philosophie. Il revint ensuite se fixer à Paris, d'où, en 1628, il fut appelé à Pise pour y professer la philosophie. En 1640 le sénat de Venise lui donna la chaire de Padoue, qu'il occupa jusqu'à sa mort, arrivée en 1663.  »

— Louis-Gabriel Michaud, Biographie universelle

Contribution[modifier | modifier le code]

Il combattit le Dialogue sur les deux grands systèmes du monde de Galilée[1] et accueillit favorablement l'ouvrage de Fortunio Liceti De lucernis Antiquorvm reconditis[2].

Il estimait la discussion appelée disputatio[3].

En général, Bérigard s'est opposé aux idées nouvelles de son temps[3].

Œuvres[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]