Ciply

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Ciply
Administration
Pays Drapeau de la Belgique Belgique
Région Drapeau de la Région wallonne Région wallonne
Communauté Drapeau de la Communauté française de Belgique Communauté française
Province Drapeau de la province de Hainaut Province de Hainaut
Arrondissement Mons
Commune Mons
Code postal 7024
Zone téléphonique 065
Démographie
Gentilé Ciplycien(ne)
Ciplyssien(ne)[1]
Population 662 hab. (30/12/2004)
Densité 278 hab./km2
Géographie
Coordonnées 50° 25′ nord, 3° 56′ est
Superficie 238 ha = 2,38 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Hainaut

Voir sur la carte administrative du Hainaut
City locator 14.svg
Ciply

Géolocalisation sur la carte : Belgique

Voir la carte administrative de Belgique
City locator 14.svg
Ciply

Géolocalisation sur la carte : Belgique

Voir la carte topographique de Belgique
City locator 14.svg
Ciply
Liens
Site officiel www.mons.be

Ciply est un village à quelques kilomètres sud de la ville de Mons, dont il fait aujourd'hui administrativement partie, dans le Hainaut (Région wallonne de Belgique). C'était une commune à part entière avant la fusion des communes de 1977.

Église Saint-Waudru à Ciply (1856).


Histoire[modifier | modifier le code]

Le village était jadis partagé entre deux seigneuries, séparées par la voie romaine Bavay-Utrecht. Il y avait celle de Ciply et celle dite de Montroeul. Chaque seigneurie avait ses maïeurs et échevins. En 1177, les Hospitaliers de Saint-Jean de Jérusalem possédaient un fief. L'abbaye de Bélian (Mesvin) y créa une école dès le XVIe siècle. Après plusieurs contestations concernant les limites du village, celles-ci furent finalement fixées en 1805. Ciply a toujours vécu de ses ressources agricoles : cultures de céréales, du lin et de betteraves, ainsi que de l'élevage de moutons au cours du XIXe siècle. Le sous-sol de Ciply est un des plus riches de la région sur le plan crayeux et son extraction y était fort ancienne (celle-ci s'est arrêtée avant la Seconde Guerre mondiale).Déjà en 1844 Alphonse Wauters décrivait à Ciply une vaste grotte dans le calcaire nommée le trou des Sarrazins[2].

Exploitation Charbonnière[modifier | modifier le code]

L'industrie houillère, qui avait débuté en 1859, s'arrêta définitivement en 1928 avec l'arrêt des Charbonnages d'Hyon-Ciply. La concession est reprise en 1947 par la S.A. John Cockerill et exploitée par les puits de Crachet et Agrappe-Escoufiaux.

Le châssis à molette du puits no 2 à Ciply, abattu depuis 70 ans, se trouve encore sur le site. 22/07/2011

Personnages célèbres[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Jean Germain, Guide des gentilés : Les noms des habitants en Communauté française de Belgique, Bruxelles, Ministère de la Communauté française, (lire en ligne), p. 39.
  2. Alphonse Wauters, Les délices de la Belgique, ou Description historique, pittoresque et..., Société des Beaux Arts, (lire en ligne), A Ciply on voit une vaste grotte qui s' est formée dans un banc de calcaire et qu'on appelle vulgairement trou des Sarrasins elle consiste en une suite de salles et de galeries ornées de cristallisations

Liens externes[modifier | modifier le code]