Nouvelles

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Nouvelles
Nouvelles
L'église Saint-Brice
Administration
Pays Drapeau de la Belgique Belgique
Région Drapeau de la Région wallonne Région wallonne
Communauté Drapeau de la Communauté française de Belgique Communauté française
Province Drapeau de la province de Hainaut Province de Hainaut
Arrondissement Mons
Commune Mons
Code postal 7022
Zone téléphonique 065
Démographie
Gentilé Nouvellois(e)[1]
Population 334 hab. (31/12/2004)
Densité 124 hab./km2
Géographie
Coordonnées 50° 24′ 36″ nord, 3° 58′ 08″ est
Superficie 269 ha = 2,69 km2
Localisation
Localisation de Nouvelles
Localisation de Nouvelles au sein Mons
Géolocalisation sur la carte : Hainaut
Voir sur la carte administrative du Hainaut
City locator 14.svg
Nouvelles
Géolocalisation sur la carte : Belgique
Voir sur la carte administrative de Belgique
City locator 14.svg
Nouvelles
Géolocalisation sur la carte : Belgique
Voir sur la carte topographique de Belgique
City locator 14.svg
Nouvelles

Nouvelles est une section de la ville belge de Mons située en Région wallonne dans la province de Hainaut.

Le centre du village se trouve au sud de Mons, à côté de la chaussée de Maubeuge (N6).

C'était une commune à part entière avant la fusion des communes de 1977.

À l'entrée de Nouvelles (N6)

Histoire[modifier | modifier le code]

Époque du Néolithique moyen[modifier | modifier le code]

Au lieu-dit Grande Boussue, quelques sept cents artéfacts lithiques ont été collectés depuis 1957, principalement par la famille Leblois. Parmi ceux-ci on trouve un outillage élaboré composé de nombreuses lames de hache polies[2].

Époque gallo-romaine[modifier | modifier le code]

Sur le même site, une vaste villa gallo-romaine avait été mise à jour auparavant lors de campagnes de fouilles menées premièrement par le comte Émile de la Roche de Marchiennes de 1888 à 1894 et suives par celles de Ch. et Yves Leblois entre 1964 et 1985[3].

Cette villa s'est développée, très probablement dans la continuité d'une ferme laténienne, et dès la première moitié du Ier siécle de notre ère dans la culture romaine de la Civitas Nerviorum. Pillée et incendiée lors des invasions du troisième quart du IIIè siècle, elle fut abandonnée. Cette opulente villa (70 salles fouillées!) possédait un hypocauste dont le sol était couvert de mosaïques et les murs décorés de marbres originaires du pays mais aussi des Vosges, des Pyrénées, d'Italie et de la frontière algéro-tunisienne! Un réservoir d'eau alimenté par un aqueduc long de 1400 m et serpentant sur le territoire de la commune voisine d'Asquillies a été découvert[2].

Patrimoine[modifier | modifier le code]

Il reste des vestiges du château-ferme du Haras. Autrefois précédé d’un pont-levis la tour-porche porte un cartouche ovale présenté par deux dauphins. Le constructeur de la ferme et propriétaire partiel de la seigneurie fut la famille d’Hugues Ghodemart. Son corps de logis en briques à cinq travées et sa vaste grange avec dépendances ont été conservés.

Une rivière y coule, la Wampe.

la Wampe en 2009

Un carnaval des enfants est organisé chaque année depuis 20 ans par le comité des amis du carnaval des enfants. Il a lieu le weekend de la fin des vacances de carnaval en Belgique.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Jean Germain, Guide des gentilés : les noms des habitants en Communauté française de Belgique, Bruxelles, Ministère de la Communauté française, (lire en ligne), p. 40
  2. a et b Desterbecq, Daniel et Leblois, Eric, « Le matériel préhistorique découvert sur le site de la villa gallo-romaine de la Grande Boussue, aux confins de Nouvelles, d'Harveng et d'Asquillies. », La Vie Archéologique, no 78,‎ , p. 5
  3. Leblois, Ch. et Y., « Fouilles à la villa gallo-romaine de Nouvelles », Annales du Cercle Archéologique et Folklorique de La Louvière et du Centre - Études Régionales,‎ tome 6, 1968, p. 57-80 (lire en ligne Accès libre [PDF])