Jimmy Savile

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Jimmy Savile
Jimmy Savile PICT6249a gaussian blur.jpg

Savile en 2006.

Naissance
Décès
Nationalité
Activités
Distinctions
commandeur de l'ordre de Saint-Grégoire-le-Grand (d)
officier de l'ordre de l'Empire britannique (d)
chevalier de l'ordre de Saint-Grégoire-le-Grand (d) +
Savile au marathon de Leeds en 1982.

Sir James Wilson Vincent « Jimmy » Savile, OBE, KCSG () est un DJ britannique, un présentateur de télévision, et une personnalité des médias. Il a présenté l'émission de télévision de la BBC Jim'll Fix It, et a été le premier et le dernier présentateur de l'émission de la BBC Top of the Pops.
Il a utilisé sa notoriété pour lever des fonds destinés à des œuvres charitables pour un montant estimé à 40 millions de £[1] et fut pour cela décoré de l'Ordre pro merito Melitensi[2].

À sa mort, il a été accusé de centaines d'agressions sexuelles commises sur les lieux même de son travail, à la BBC, dans divers établissements scolaires et hospitaliers. La police a admis que Jimmy Savile était un prédateur sexuel[3],[4] et qu'il était peut-être même un des pires agresseurs sexuels que le Royaume-Uni ait jamais connus[5],[6],[7], avec une activité étendue sur une soixantaine d'années[8].

Biographie[modifier | modifier le code]

Carrière[modifier | modifier le code]

Radio[modifier | modifier le code]

La carrière de Jimmy Savile a commencé en tant que DJ à la radio Luxembourg de 1958 jusqu'en 1967. Il a fait l'émission Teen and Twenty Disc Club (TTDC) sur la Radio Luxembourg. Pour une modique somme, les auditeurs recevaient un bracelet gravé d'un disque au nom de l'émission.

En 1969, il a rejoint Radio 1, où il présentait Savile's Travels, un programme diffusé tous les dimanches dans lequel il voyageait à travers l'Angleterre à la rencontre du public. De 1969 à 1973, il fait Speakeasy, un programme de discussion pour les adolescents. Sur Radio 1, il présentait le Jimmy Savile's Old Record Club, jouant les titres des anciens Top 10. C'était la première émission qui diffusait des vieux titres. Elle commença en 1973 pour se finir en 1987, moment où il quitta Radio 1 après 19 ans.

Prédateur sexuel[modifier | modifier le code]

Un an après sa mort, le documentaire, L'Autre Visage de Jimmy Savile, diffusé sur la chaîne de télévision ITV révélait au monde le « prédateur sexuel » d'adolescentes que Jimmy Savile avait été dans les années 1960 et 1970. Si à ce moment-là seulement cinq femmes avaient témoigné sur ce qu'elles avaient subi, on estime à environ 300 le nombre des victimes potentielles de Savile[9],[10],[11],[12].

Le scandale prit de l'ampleur en recensant plus de 500 victimes de tout âge. Les faits, très graves, pouvaient se produire aux hôpitaux où il était bénévole[13],[14].

En mars 2008, Savile entama des démarches légales contre le journal The Sun qui l'avait, de manière erronée selon lui, relié à l'affaire de l'orphelinat de Jersey de Haut de la Garenne[15]. Savile avait tout d'abord nié avoir visité Haut de la Garenne, mais admit plus tard l'avoir fait, après publication d'une photographie le montrant à l'orphelinat entouré d'enfants[16]. La police de Jersey affirme qu'en 2008 les accusations d'abus sexuels à l'encontre de Savile ont fait l'objet d'une enquête mais n'ont pas révélé d'éléments suffisants pour l'inculper[17]. Après sa mort et les nombreuses accusations d'abus sexuel à son encontre venant de plusieurs centaines de personnes, on relève des pensionnaires des Haut de la Garenne[18],[19]. L'affaire Savile a également servi de catalyseur pour donner lieu à de nouvelles demandes d'enquête concernant l'affaire de pédocriminalité en Galles du nord[20], ne pouvant par contre pas lui être associée. Il aurait été très lié au député Cyril Smith, selon une des victimes de Smith, qui a également été impliqué dans des affaires de mœurs[21]. Son ancien chauffeur, David Smith, a été retrouvé mort chez lui le , jour ou il devait comparaître devant la justice pour une série de viols. Il semble qu'il se soit suicidé[réf. nécessaire].

Distinctions[modifier | modifier le code]

Jimmy Savile fut très aimé et récompensé de son vivant.

Depuis le scandale, de nombreuses distinctions honorifiques furent retirées à Savile, que ce soit des médailles d'ordres ou ses honorary doctor of laws. Certaines récompenses, tel l'ordre de Saint-Grégoire-le-Grand ou l'ordre de l'Empire britannique, ne peuvent être retirées malgré les protestations, étant donné que la radiation posthume n'existe pas : ces ordres ne prennent plus effet après la mort. Mais tout ce qui rend hommage à l'animateur fut gommé. Sa pierre tombale, à Scarborough, fut détruite. Les associations caritatives portant son nom se sont auto-dissoutes.

Dans la culture populaire[modifier | modifier le code]

  • Toy Dolls, chanson When you're Jimmy Savile sur l'album absurd-ditties de 1993.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Sir Jimmy Savile: Obituary », The Daily Telegraph, London,‎ (lire en ligne)
  2. Appendice, liste des récipiendaires de l'Ordre pro merito Melitensi de l'ordre souverain militaire de Malte, publiée dans Annual Report of the British Association, Sovereign Military Order of Malta, 2010
  3. « Jimmy Savile abuse claims: Police pursue 120 lines of inquiry », BBC News,‎ (lire en ligne) :

    « "At this stage it is quite clear from what women are telling us that Savile was a predatory sex offender," said Commander Peter Spindler, head of specialist crime investigations, in an interview with the BBC. »

  4. [1] Paris Match. Jimmy Saville : les chiffres de l'horreur.
  5. « Savile BBC scandal shocks UK », NBC Nightly News,‎ (lire en ligne) :

    « Police believe former TV star Jimmy Savile, a national icon, may have been one of Britain's worst pedophile offenders. Some of Savile's alleged 300 victims had appeared on his TV shows. »

  6. Dave Gilbert, « Jimmy Savile: National treasure in life, reviled 'sex abuser' in death », CNN,‎ (lire en ligne)
  7. « Police to make arrests over BBC's 'tsunami of filth' », Yahoo! News,‎ (lire en ligne)
  8. « Jimmy Savile Inquiry Now Criminal Investigation », Sky News,‎ (lire en ligne) quoting the head of the NSPCC ("It's now looking possible that Jimmy Savile was one the most prolific sex offenders the NSPCC has ever come across") and police ("We are dealing with alleged abuse on an unprecedented scale. The profile of this operation has empowered a staggering number of victims to come forward ... Police previously said Savile's alleged catalogue of sex abuse could have spanned six decades").
  9. BBC : un animateur accusé de pédophilie un an après sa mort, Le Figaro, 5 octobre 2012.
  10. BBC/Savile : une vingtaine de victimes, Le Figaro, 9 octobre 2012.
  11. Article de Paris-Match (22.10.2012)
  12. (en) Article du Gardian
  13. « Jimmy Savile aurait fait au moins 500 victimes », sur Le point
  14. « Jimmy Savile la vie d'un monstre pop », sur Fluctuat / Première
  15. (en) « Jimmy Savile turns to Fox Hayes for action against The Sun », The Lawyer,‎ (lire en ligne)
  16. (en) Richard Alleyne, « Sir Jimmy Savile: He raped me as a teenager claims woman », The Daily Telegraph,‎ (lire en ligne)
  17. (en) « Jimmy Savile named in Jersey children's home abuse inquiry », BBC News, BBC,‎ (lire en ligne)
  18. Jimmy Savile accused of Jersey abuse by a total of five people, 15 October 2012
  19. Former Jersey police chief says Jimmy Savile was implicated in Haut de la Garenne children's home scandal and there's 'no reason to doubt' he abused girls there, Leon Watson, Daily Mail (UK), 8 October 2012, retr 2012 10 27
  20. (en) Patrick Sawyer, « Call for new investigation into north Wales abuse scandal », The Daily Telegraph,‎ (lire en ligne)
  21. Pervert MP Cyril Smith was pals with satanic child sex monster par Patrick Hill, 19 janvier 2013, Daily Mirror

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :