Chemin de fer Clarens–Chailly–Blonay

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Chemin de fer / tramway
Clarens–Chailly–Blonay
La gare de Chailly lors de l'inauguration de la ligne en 1911.
La gare de Chailly lors de l'inauguration de la ligne en 1911.
Pays Drapeau de la Suisse Suisse
Villes desservies Clarens
Historique
Mise en service 1911 – 1915
Fermeture 1943 – 1955
Concessionnaires Chemin de fer Clarens–Chailly–Blonay (1911 – 1955)
Caractéristiques techniques
Longueur 5,6 km
Vitesse maximale
commerciale
25
Écartement Voie métrique (1,000 m)
Électrification 850 V cc
Pente maximale 87
Nombre de voies Voie unique
Trafic
Exploitant(s) MOB
Trafic Passagers, fret,
Schéma de la ligne
BOOT
Clarens CGN alt. 372 m
exKHSTa
0,0 Clarens-Débarcadière[1] alt. 378 m
exABZql exSTRq exABZq+r
Tramway Vevey-Montreux-Chillon–Villeneuve de Vevey à Villeneuve
exHST
0,2 Clarens-Gambetta alt. 382 m
xKRZu
Ligne du Simplon de Lausanne à Brig
exHST
0,5 Clarens CFF alt. 402 m
exHST
0,9 Tavel alt. 423 m
WASSERrg exWBRÜCKE WASSERrf
Baye de Clarens
exHST
Pertuiset
exHST
Baugy
exHST
La Saussaz
exHST
1,9 Chailly alt. 474 m
exSBRÜCKE
(Autoroute A9 actuelle)
WASSERlf exWBRÜCKE WASSERlg
Baye de Clarens
exHST
Les Bonnettes
exHST
Planchamp-Dessus
exBUE
Route des Collondalles
STRq xKRZu STRlg
Montreux-Oberland Bernois vers Montreux
exTUNNEL1 STR
(82 m)
xABZrg STRrf
BUE
Route de Fontanivent
STRrg BHFq ABZr+xr
3,5 Fontanivent Remise CCB alt. 555 m
STR exSTR
Montreux-Oberland Bernois vers Zweisimmen
exHST
4,0 Brent alt. 566 m
WASSERrg exWBRÜCKE WASSERrf
Baye de Clarens (112 m)
exHST
Tercier?
STRlg exSTRrg exSTRrf
Chemin de fer-musée Blonay-Chamby vers Chamby
BUE exBUE
BC: Route des Pléiades[2]; CCB: Route de Tercier
BHF exSTR MBAHN
Blonay BC
ABZlg exSTR
Transports Montreux-Vevey-Riviera vers Les Pléiades
BHF exKHSTe
5,6 Blonay CEV et Blonay CCB[3] alt. 620 m
STR
Transports Montreux-Vevey-Riviera vers Vevey

Le chemin de fer Clarens–Chailly–Blonay (CCB) exploitait une ligne de chemin de fer à voie métrique en Suisse romande, propriété de l'entreprise ferroviaire homonyme. Du fait que la plus grande partie de la ligne passait par la route, il offrait plutôt le caractère d'un tramway interurbain et pris le nom de tramway Clarens-Chailly-Blonay.

Histoire[modifier | modifier le code]

La ligne de chemin de fer Clarens-Chailly-Fontanivent-Blonay a été construite selon les normes du Montreux-Oberland Bernois (MOB).

L’inauguration de la ligne de chemin de fer reliant Chailly à Blonay via, Fontanivent, Brent et Tercier eu lieu le .

Le 4 juillet 1915, un prolongement a relié l’ancien embarcadère (au bout de la rue du port) de la compagnie générale de navigation sur le lac Léman (CGN) à Clarens, avec l’ancien terminus du chemin de fer Clarens–Chailly–Blonay. Ce terminus se situait au-dessus du pont de la ligne du chemin de fer Lausanne–Brig (ligne du Simplon) qui passait au-dessus de la rue, près de la gare de Clarens des chemins de fer fédéraux (CFF).

La ligne étant exploitée par le MOB, le matériel roulant du CCB était entretenu aux ateliers du MOB de Chernex et des véhicules du MOB ont circulé sur cette ligne.

Le 1er octobre 1943 la section finale du prolongement est fermée en raison de l’absence de demande entre Clarens-Gambetta et Clarens-Débarcadière, soit le tronçon en commun avec le tramway Vevey-Montreux-Chillon-Byron-Villeneuve.

Le circula le dernier train. Le jour suivant, 1er janvier 1956, une ligne d’autobus reprenait le service. Après la fermeture, la ligne de chemin de fer est démontée. Actuellement la ligne d’autobus 214 des Transports publics Vevey–Montreux–Chillon–Villeneuve (VMCV) dessert pratiquement le même parcours que la ligne du chemin de fer puisque celle-ci était en grande partie implantée sur la route.

Tracé de la ligne[modifier | modifier le code]

La majorité de la voie ferrée de la ligne Clarens-Chailly-Blonay était intégrée à la route[4] et à voie unique. Elle disposait de quatre voies d'évitement disposées entre les stations de Clarens CFF, (halte de) Chailly, Fontanivent et Blonay.

La voie de la section Clarens-Débarcadière - Clarens-Gambetta empruntait les voies du tramway Vevey-Montreux-Chillon-Byron-Villeneuve à la la rue du Lac. De Clarens-Gambetta, qui sera le terminus à partir de 1943, à la halte de Chailly, qui comportait chacune deux voies, la voie suivait d'abord la rue Gambetta, où elle passait sous la ligne du Simplon, puis la route de Chailly. À partir de la halte de Chailly, qui disposait de deux voies, la ligne prenait la route de Brent jusqu'au pont sur la Baye de Clarens. Après le pont et la halte Les Bonnettes, elle quittait la route en bifurquant au sud pour monter à flanc de coteaux (Les Râles) jusqu'à la halte de Planchamp-Dessus (la route actuelle de la Combe emprunte la première partie de ce tronçon).

Vue de la station de Fontanivent. La voie de droite menait à la remise du CCB, la voie du milieu menait vers Blonay et la voie de gauche est celle du MOB qui provient de Montreux et que le CCB empruntait.

Pour rejoindre la station de Fontanivent la ligne rejoint le trajet de la voie du MOB en passant d'abord sous elle, puis bifurquait vers le nord en passant par un tunnel hélicoïdal encore existant, et la rejoignait en parallèle juste avant la demi-boucle faisant bifurquer vers le sud. La ligne du CCB empruntait ensuite la voie du MOB après le passage à niveau sur la route de Fontanivent pour rejoindre la station.

Pour poursuivre vers Blonay depuis la station de Fontanivent, le train devait changer de direction et repartir par une voie juste à l'Est de la station, voie qui menait également à une remise du CCB. Le début de cette voie existe encore et sert de voie d'évitement au MOB et la voie de la remise, remise qui a été utilisée encore des années par le MOB et dont il ne reste aujourd'hui plus que les fondations en béton, lui sert actuellement de voie de garage.

Jusqu'à Brent, disposant de sa propre voie, la ligne longe la route Fontanivent - Brent, puis, à la hauteur de l'église, rejoint à nouveau la route de Brent menant à Blonay. Après la halte de Brent, la ligne franchissait le Baye de Clarens sur le viaduc actuel datant de 1901 et poursuivait sur la route.

Environ deux cents mètres avant le village de Blonay, la voie quittait la route en bifurquant vers l'est pour rejoindre une halte au sud du village (la halte de Tercier?). Finalement après la halte, la ligne tourne vers le nord pour rejoindre et suivre en parallèle la ligne Blonay - Chamby des Chemins de fer électriques veveysans (CEV). La station de Blonay du CCB, séparée de la gare des CEV, se composait de deux voies et d'une maisonnette en bois.

Matériel roulant[modifier | modifier le code]

Automotrices électriques
  • Ce 2/2 1 à 3 (1911) SIG / MFO
Voitures
Wagons marchandises
  • M2 1 et 2 (1913) ACMV

Tous le matériel roulant sera ferraillé juste après la fermeture de la ligne de chemin de fer en 1956.

Sources[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Michel Grandguillaume et Jean-Louis Rochaix, Chemins de fer privés vaudois 2000-2009, 10 ans de modernisation. Editions La Raillère, Belmont, 2009 (ISBN 978-2-88125-012-5).
  • Michel Dehanne, Daniel Croset, Michel Grandguillaume et Jean-Louis Rochaix, Chemins de fer privés vaudois 1873-2000. Editions La Raillère, Belmont, 2000 (ISBN 978-2-88125-011-8)
  • Michel Grandguillaume, Gérald Hadorn, Sébastien Jarne et Jean-Louis Rochaix, Chemin de fer Montreux Oberland Bernois, Du Léman au Pays-d'Enhaut, volume n° 2. Bureau vaudois d'adresses (BVA), Lausanne, 1994 (ISBN 2-88125-009-2)
  • Michel Grandguillaume, Gérald Hadorn, Sébastien Jarne et Jean-Louis Rochaix (Hrsg.), Chemin de fer Montreux Oberland Bernois. Du Léman au Pays-d'Enhaut, volume n° 1. Bureau vaudois d'adresses (BVA), Lausanne, 1992 (ISBN 2-88125-008-4)
  • Jean Paillard, Jean-Louis Rochaix, Gérald Hadorn, Pierre Stauffer et Michel Grandguillaume, Les Tramways vaudois. Bureau vaudois d'adresses (BVA), Lausanne, 1979

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Verlängerung Rue du Port an der Kreuzung mit der Rue du Lac. Ehemaliger Standort der Schiffslände.
  2. www.swissgeo.ch: Route des Pléïades, consulté le 6 septembre 2011
  3. Book by Michel Grandguillaume, Gérald Hadorn, Sébastien Jarne, Jean-Louis Rochaix, François Ramstein: Voies étroites de Veveyse et de Gruyère. Bureau vaudois d'adresses (BVA), Lausanne 1984, ISBN 2-88125-003-3, page 18 Gare de Blonay après extensions de 1911.
  4. Cartes historiques et arrêt TP, map.geo.admin.ch.

Annexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externes[modifier | modifier le code]