Charles Pêtre

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Pêtre.

Charles Pêtre, pseudonyme de Charles Pette, né à Metz le , et mort à Bourges le , est un sculpteur français associé à l’École de Metz.

Biographie[modifier | modifier le code]

Charles Pêtre suit les cours du sculpteur Armand Toussaint à l’École des beaux-arts de Paris. Il réalise les statues de la balustrade du théâtre de Metz en 1858[1]. L’artiste accède à la notoriété avec son Monument au maréchal Ney[2], inaugurée en 1860 sur l'Esplanade de Metz. Les commandes publiques et privées affluent alors. On lui doit notamment un Monument à Jeanne d’Arc en 1861 à Neufchâteau[3], un Monument à dom Calmet en 1865 à Commercy (statue détruite sous le régime de Vichy)[4], la figure de Nymphe, dite aussi La Source en 1869 sur l'Esplanade de Metz[5], ou encore les bustes de Félix Maréchal et d’Émile Bouchotte[6].

Après l’Annexion allemande, Charles Pêtre quitte Metz pour se fixer à Bourges[7]. Il enseigne alors à l'École nationale supérieure d'art de Bourges que dirige le peintre Costard. En 1881, il réalise les bustes en bronze des graveurs Israël Silvestre[8] et Ferdinand de Saint-Urbain[9] de part et d'autre de la statue de Jacques Callot due à Eugène Laurent, sur la place Vaudémont à Nancy.

Il fait partie de la seconde génération de l’École de Metz, foyer artistique actif entre 1840 et 1870[10]. Il exposa plusieurs fois ses sculptures au Salon des artistes français à Paris[11].

Charles Pêtre meurt à Bourges le 30 octobre 1907.

Galerie[modifier | modifier le code]

Élèves[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Pierre Brasme, « Un sculpteur messin : Charles Pêtre (1828-1907) », in Renaissance du vieux Metz, no 147, avril 2008, p. 19-24.

Sources[modifier | modifier le code]

  • François-Yves Le Moigne, Histoire de Metz, Privat, Toulouse, 1986.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Aménagement de l’île du Petit-Saulcy sur Structurae.de
  2. « Monument au maréchal Ney – Promenade de l’Esplanade – Metz », notice sur e-monumen.net
  3. « Monument à Jeanne d’Arc – Neufchâteau », notice sur e-monumen.net
  4. « Monument à dom Calmet – Commercy (disparu) », notice sur e-monumen.net
  5. « Nymphe, ou La source – Promenade de l’Esplanade – Metz », notice sur e-monumen.net
  6. François-Yves Le Moigne, Histoire de Metz, Privat, Toulouse, 1986, p. 332.
  7. F.-Y. Le Moigne, op. cit., p. 345.
  8. « Monument à Israël Sylvestre – Place Vaudémont – Nancy », notice sur e-monumen.net
  9. « Monument à Ferdinand de Saint-Urbain – Place Vaudémont – Nancy », notice sur e-monumen.net
  10. F.-Y. Le Moigne, op. cit., p. 330.
  11. Société des artistes français, Salon : Explication des ouvrages de peinture et dessins, sculpture, architecture et gravure, des artistes vivants, Paris, 1885.

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :