Charles Amédée Philippe van Loo

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les autres membres de la famille, voir Van Loo.
image illustrant un peintre image illustrant français
Cet article est une ébauche concernant un peintre français.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Charles Amédée Philippe van Loo
Labille-Guiard, van Loo.jpg

Adélaïde Labille-Guiard, Charles-Amédée-Philippe van Loo (1785), château de Versailles[1].

Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 76 ans)
Activité
Famille
Père
Frères
Distinction

Charles Amédée Philippe van Loo, né le , et mort le , est un peintre français.

Biographie[modifier | modifier le code]

Ce modèle est-il pertinent ? Cliquez pour en voir d'autres.
Question book-4.svg
Cette section ne cite pas suffisamment ses sources (novembre 2015).
Pour l'améliorer, ajoutez des références vérifiables [Comment faire ?] ou le modèle {{Référence nécessaire}} sur les passages nécessitant une source.

Il étudie la peinture auprès de son père Jean-Baptiste van Loo à Turin et Rome. Deux de ses frères, François van Loo (1708-1732) et Louis Michel van Loo (1707-1771) sont également peintres.

En 1738, Charles Amédée Philippe van Loo obtient le prix de Rome puis, après un passage à Aix-en-Provence, il s'installe à Paris en 1745. En 1747, il est admis à l'Académie royale de peinture et de sculpture. La même année, il épouse sa cousine, Marie-Marguerite Lebrun, fille du peintre Michel Lebrun.

Il est nommé professeur de peinture à l'École des beaux-arts de Paris le , confirmé le . Successeur de Charles Natoire à ce poste, il sera remplacé par Jean-Baptiste Regnault en 1807[2].

Œuvres dans les collections publiques[modifier | modifier le code]

Aux États-Unis
En France
En Russie

Galerie[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Charles-Amédée-Philippe van Loo », base Joconde, ministère français de la Culture
  2. Frédéric Chappey, Les professeurs de l'École des beaux-arts (1794-1873), dans Romantisme , 1996, no 93, p. 95-101.
  3. « Le Vœu de Jephté », base Joconde, ministère français de la Culture
  4. « Une Bacchante jouant du triangle », base Joconde, ministère français de la Culture
  5. Annie Le Brun, Sade : Attaquer le soleil, Paris, Gallimard, 2014, (ISBN 978-2070146826)

Annexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :