Charles Amédée Philippe van Loo

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les autres membres de la famille, voir Van Loo.
Charles Amédée Philippe van Loo
Labille-Guiard, van Loo.jpg

Adélaïde Labille-Guiard, Charles-Amédée-Philippe van Loo (1785), château de Versailles[1].

Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 76 ans)
Nationalité
Activité
Famille
Père
Frères
Distinction

Charles Amédée Philippe van Loo, né le , et mort le , est un peintre français.

Biographie[modifier | modifier le code]

Ce modèle est-il pertinent ? Cliquez pour voir d'autres.
Question book-4.svg
Cette section ne cite pas suffisamment ses sources (novembre 2015).
Pour l'améliorer, ajoutez des références vérifiables [Comment faire ?] ou le modèle {{Référence nécessaire}} sur les passages nécessitant une source.

Il étudie la peinture auprès de son père Jean-Baptiste van Loo à Turin et Rome. Deux de ses frères, François van Loo (1708-1732) et Louis Michel van Loo (1707-1771) sont également peintres.

En 1738, Charles Amédée Philippe van Loo obtient le prix de Rome puis, après un passage à Aix-en-Provence, il s'installe à Paris en 1745. En 1747, il est admis à l'Académie royale de peinture et de sculpture. La même année, il épouse sa cousine, Marie-Marguerite Lebrun, fille du peintre Michel Lebrun.

Il est nommé professeur de peinture à l'École des beaux-arts de Paris le , confirmé le . Successeur de Charles Natoire à ce poste, il sera remplacé par Jean-Baptiste Regnault en 1807[2].

Œuvres dans les collections publiques[modifier | modifier le code]

Aux États-Unis
En France
En Russie

Galerie[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Charles-Amédée-Philippe van Loo », base Joconde, ministère français de la Culture
  2. Frédéric Chappey, Les professeurs de l'École des beaux-arts (1794-1873), dans Romantisme , 1996, no 93, p. 95-101.
  3. « Le Voeu de Jephté », base Joconde, ministère français de la Culture
  4. « Une Bacchante jouant du triangle », base Joconde, ministère français de la Culture
  5. Annie Le Brun, Sade : Attaquer le soleil, Paris, Gallimard, 2014, (ISBN 978-2070146826)

Annexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :