Châtonnaye

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Châtonnaye
Blason de Châtonnaye
Héraldique
Image illustrative de l'article Châtonnaye
Administration
Pays Drapeau de la Suisse Suisse
Canton Drapeau du canton de Fribourg Fribourg
District Glâne[1]
Syndic Bernard Sansonnens
NPA 1553
N° OFS 2068
Démographie
Population 823 hab. (31 décembre 2016)
Densité 130 hab./km2
Géographie
Coordonnées 46° 45′ 16″ nord, 6° 56′ 20″ est
Altitude 735 m
Min. 585 m
Max. 831 m
Superficie 631 ha = 6,31 km2
Divers
Langue Français
Localisation
Carte de la commune dans sa subdivision administrative.
Carte de la commune dans sa subdivision administrative.

Géolocalisation sur la carte : canton de Fribourg

Voir sur la carte administrative du Canton de Fribourg
City locator 14.svg
Châtonnaye

Géolocalisation sur la carte : Suisse

Voir la carte administrative de Suisse
City locator 14.svg
Châtonnaye

Géolocalisation sur la carte : Suisse

Voir la carte topographique de Suisse
City locator 14.svg
Châtonnaye
Liens
Site web www.chatonnaye.ch
Sources
Référence population suisse[2]
Référence superficie suisse[3]

Châtonnaye (Tsathounêna Écoutez en patois fribourgeois[4]) est une commune suisse du canton de Fribourg, située dans le district de la Glâne.

Géographie[modifier | modifier le code]

Selon l'Office fédéral de la statistique, Châtonnaye mesure 631 ha[3]. 6,0 % de cette superficie correspond à des surfaces d'habitat ou d'infrastructure, 70,9 % à des surfaces agricoles et 23,1 % à des surfaces boisées[3].

Châtonnaye est limitrophe de La Folliaz, Torny, Villaz-Saint-Pierre et du canton de Vaud.

Démographie[modifier | modifier le code]

Selon l'Office fédéral de la statistique, Châtonnaye compte 823 habitants en 2016[2]. Sa densité de population atteint 130,4 hab./km2.

Le graphique suivant résume l'évolution de la population de Châtonnaye entre 1850 et 2008[5] :

Histoire[modifier | modifier le code]

Au Moyen Âge, Châtonnaye possédait un château dont on peut encore visiter les ruines ; plusieurs familles nobles en sont issues.

Références[modifier | modifier le code]

  1. [xls] « Liste officielle des communes de la Suisse - 01.01.2008 », sur Office fédéral de la statistique (consulté le 15 décembre 2008)
  2. a et b « Population résidente permanente et non permanente selon les niveaux géographiques institutionnels, le lieu de naissance et la nationalité », sur Office fédéral de la Statistique.
  3. a, b et c « Statistique de la superficie 2004/09 : Données communales », sur Office fédéral de la Statistique (consulté le 26 août 2017)
  4. Dictionnaire-Dikchenéro: Français-Patois/Patê-Franché. Société cantonale des patoisans fribourgeois. Fribourg: 2013. p. 103
  5. [xls] « Evolution de la population des communes 1850-2000: Canton de Fribourg », sur Office fédéral de la statistique (consulté le 20 décembre 2008)

Sur les autres projets Wikimedia :