Château de Longpra

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Château de Longpra
Image illustrative de l’article Château de Longpra
Période ou style Médiéval
Type Maison forte
Début construction XIVe siècle
Destination initiale Résidence seigneuriale
Propriétaire actuel Personne privée
Destination actuelle Ouvert au public
Protection Logo monument historique Classé MH (1997)
Logo monument historique Inscrit MH (1997, partiellement)[1]
Coordonnées 45° 27′ 26″ nord, 5° 37′ 23″ est[2]
Pays Drapeau de la France France
Région Auvergne-Rhône-Alpes
Département Isère
Commune Saint-Geoire-en-Valdaine
Géolocalisation sur la carte : Isère
(Voir situation sur carte : Isère)
Château de Longpra
Géolocalisation sur la carte : France
(Voir situation sur carte : France)
Château de Longpra

Le château de Longpra est une ancienne maison forte, du XIVe siècle profondément remaniée en 1770[3], qui se dresse sur la commune de Saint-Geoire-en-Valdaine dans le département de l'Isère en région Auvergne-Rhône-Alpes.

Au titre des monuments historiques, le château, ses terrasses et parterre sud, les pavillons, les douves, la cour d'honneur avec ses grilles et murs d'enceinte, les façades et toitures des communs ainsi que la grande avenue conduisant au château font l’objet d’un classement par arrêté du , le parc du château fait l’objet d’une inscription partielle par arrêté du [1].

Situation[modifier | modifier le code]

Le château de Longpra est situé dans le département français de l'Isère sur la commune de Saint-Geoire-en-Valdaine.

Historique[modifier | modifier le code]

Construit au XIIe siècle[réf. nécessaire], le château a tout au long de son histoire changé de nombreuses fois de visage, et permet de rendre compte d'une partie de l'histoire et de l'architecture dans cette région du Dauphiné.

À l'origine, la bâtisse était une maison forte comme on en trouve beaucoup dans le Dauphiné ; plus d'une trentaine, toutes construites avant 1300[réf. nécessaire]. De cette époque il subsiste les douves de 378 mètres de longueur et des vestiges de l'ancien pont-levis ; le pont actuel date du XVIIe siècle.

Au XVIIIe siècle, Pierre-Antoine de Longpra, conseiller au parlement du Dauphiné, rase l'ancienne maison forte et reconstruit selon les goûts de ce siècle, afin d'obtenir une résidence d'agrément. C'est sous cette apparence que l'on peut aujourd'hui découvrir le château de Longpra.

Depuis 1536, le château appartient à la famille Franclieu et de nos jours le comte et la comtesse Albert de Franclieu gère l'accueil et la visite du domaine[4],[5].

Description[modifier | modifier le code]

Sa reconstruction nous permet de voir et découvrir l'architecture dauphinoise du XVIIIe siècle et ce style de demeure nobles à façades symétrique qui naquit dans les décennies suivant la fin des guerres de religion mettant à l'honneur depuis la fin du XVIIe siècle un nouveau style qui réduit l'ornementation des façades afin de les cantonner dans des frontons[6].

Beaucoup d'artisans du village de Saint-Geoire travaillèrent lors de ses travaux, mais la présence la plus notable lors de cette transformation de l'ancienne maison forte est celle de la famille Hache qui signa le parquet de la demeure.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b « Domaine de Longpra », notice no PA00117250, base Mérimée, ministère français de la Culture.
  2. Coordonnées trouvées sur Géoportail.
  3. Charles-Laurent Salch, Dictionnaire des châteaux et des fortifications du Moyen Âge en France, , 1304 p. (ISBN 2865350703), p. 1032.
  4. « www.chateaux-france.com - Château de Longpra »
  5. « Châteaux de l'Isere château Longpra st Geoire en Valdaine »
  6. Chantal Mazard (dir.) et Nora Esperguin (cartographie), Atlas du patrimoine de l'Isère, Grenoble, Glénat, , 331 p. (ISBN 978-2-723-42632-9).

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]