Château de Gerbaix

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Château de Gerbaix
Image illustrative de l’article Château de Gerbaix
Période ou style Médiéval
Type Château fort
Début construction XIIIe siècle
Propriétaire initial Famille de Gerbaix
Destination actuelle Ruiné
Coordonnées 45° 36′ 25″ nord, 5° 44′ 11″ est[1]
Pays Drapeau de la France France
Région Auvergne-Rhône-Alpes
Département Savoie
Commune Gerbaix

Géolocalisation sur la carte : Savoie

(Voir situation sur carte : Savoie)
Château de Gerbaix

Géolocalisation sur la carte : France

(Voir situation sur carte : France)
Château de Gerbaix

Le château de Gerbaix est un ancien château fort, du XIIIe siècle, centre de la seigneurie de Gerbaix, dont les ruines se dressent sur la commune de Gerbaix dans le département de Savoie en région Auvergne-Rhône-Alpes.

Situation[modifier | modifier le code]

Les ruines du château de Gerbaix sont situées dans le département français de Savoie sur la commune de Gerbaix, à l'ouest du bourg, au hameau des Brets, au lieu-dit « Le Chateau », à 680 mètres d'altitude, au sommet d'un mamelon.

Histoire[modifier | modifier le code]

Le château, qui serait cité depuis le XIIe siècle[2], est la possession de la famille de Gerbaix, qui nous est connu depuis 1203[3].

En 1244[4], le seigneur de Gerbaix conclu un arbitrage avec le prieur de Yenne.

Le château passe à la famille de Rivoire, à la suite du mariage d'Eygline de Gerbaix et de Louis Rivoire, chevalier, seigneur de Domessin et Rochefort, qui en est investi en 1359[3].

Noble Berlion de Rivoire, seigneur de Gerbais et de Romagnieu, fils de Louis de Rivoire, épouse à Yenne, le 17 mars 1380[5], Catherine, fille d'Humbert Ier, surnommé le bâtard de Savoie, fils bâtard du comte Aymon de Savoie. Sont présents entre autres Pierre d'Ameysin, chevalier, et Guigues de Sômont, damoiseau.

Le château est en 1514[3] à Laurent de Gorrevod, seigneur de Gerbaix par mariage, écuyer du duc Philibert II de Savoie dit le Beau, gouverneur de Bresse en 1504[3] et chef des finances en 1510[3] de Marguerite d'Autriche, à la suite de son mariage en secondes noces, en 1509[3], avec Claude Rivoire, dame de Montanay et de Gerbaix, fille de Louis de Rivoire (†1483)[3], seigneur de Gerbaix, de Belmont et de Lay, et, de Marguerite d'Albon.

Il est de 1679[3], jusqu'à la Révolution française, la propriété de la famille Costa de Beauregard.

Description[modifier | modifier le code]

Le château de Gerbaix se présente sous la forme de plusieurs enceintes concentriques. La plus à l'extérieur, est flanquée de tours demi-circulaires, étant la plus tardive. Elles enserrent un logis rectangulaire, avec dans ses angles opposés en diagonale, deux tours carrées. Une citerne complète l'ensemble.

Dans les parties hautes de l'une des deux tours du logis, Laurent de Gorrevod, en 1514, y avait sa bibliothèque[6].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Coordonnées trouvées sur Géoportail.
  2. Charles-Laurent Salch, Dictionnaire des châteaux et des fortifications du Moyen Âge en France, , 1304 p. (ISBN 2865350703), p. 507.
  3. a b c d e f g et h Michèle Brocard 1995, p. 151-152.
  4. Jean Létanche, Les vieux châteaux, maisons fortes et ruines féodales du canton d'Yenne en Savoie, Le livre d'Histoire-Lorisse, 1907 (ISBN 9782843738135) p. 12.
  5. Jean Létanche, op. cit., p. 80.
  6. Élisabeth Sirot, Noble et forte maison - L'habitat seigneurial dans les campagnes médiévales du milieu du XIIe au début du XVIe siècle, Picard, 2007, (ISBN 9782708407701), p. 189.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]