Château de Filain

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Château de Filain
Image illustrative de l’article Château de Filain
Période ou style Classique et Renaissance
Type Château
Début construction XVe siècle
Fin construction XIXe siècle
Protection Logo monument historique Classé MH (1944)
Coordonnées 47° 31′ 04″ nord, 6° 11′ 05″ est
Pays Drapeau de la France France
Anciennes provinces de France Comté de Bourgogne
Région Bourgogne-Franche-Comté
Département Haute-Saône
Commune Filain

Géolocalisation sur la carte : France

(Voir situation sur carte : France)
Château de Filain

Le château de Filain et son jardin à la française se situent à Filain (Haute-Saône) en région Bourgogne-Franche-Comté à 13 km au sud de Vesoul. Le château est de style Renaissance, construit en conservant des éléments de la maison forte du XVe siècle et remanié au XVIIIe et au XIXe siècle.

Historique[modifier | modifier le code]

Il a été bâti par la famille de Sacquenay vers 1550, puis habité par la famille de Cointet[réf. nécessaire], puis par la famille Camus marquis de Filain.

En 1808, le général baron Jacob François Marola acquiert le château et le garde durant quarante ans (il sauve Besançon des Autrichiens lors de la campagne de France). La famille Brulin-Demandre lui succède.

Le château a été remanié aux XVIIe et XIXe siècles.

L'arrêté du 14 avril 1927 qui l'inscrivait à l'inventaire supplémentaire des monuments historiques ayant été annulé, le château est finalement classé par arrêté du 20 avril 1944[1].

En 1980, la famille Montornès reprend le domaine et entame la restauration du château et de ses jardins. Ces derniers prennent place dans un parc aménagé à la française, et comprennent notamment une haie de buis et une roseraie avec une variété de roses baptisée du nom du château.

Description[modifier | modifier le code]

Anciennement château forteresse datant du XVe siècle avec quatre tours rondes, murs d’enceinte et douves sèches. Le château reçoit deux tours carrées au XVIe siècle et le mur qui fermait l’accès à la cour intérieure est alors supprimé. La salle de garde possède une cheminée Renaissance.

Sources[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]