Caudron C.440

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Caudron C.440 Goéland
Un Caudron C.449 Goéland d’entraînement d’Air France à Pontoise - Cormeilles en mai 1957.
Un Caudron C.449 Goéland d’entraînement d’Air France à Pontoise - Cormeilles en mai 1957.

Rôle Transport de passagers / Entraînement
Constructeur Drapeau : France Caudron-Renault
Équipage 2
Premier vol 5 mars 1935
Production 1 702
Variantes C.440 à C.449/5
Dimensions
Image illustrative de l’article Caudron C.440
Longueur 13,35 m
Envergure 17,60 m
Hauteur 3,40 m
Aire alaire 42,00 m2
Masse et capacité d'emport
Max. à vide 2,292 t
Max. au décollage 3,460 t
Passagers 6
Motorisation
Moteurs 2 x Renault 6Q-00/01, 6Q-02/03, 6Q-08/09 ou 6Q-10/11
Puissance unitaire 162 à 177 kW
(220 à 240 ch)
Performances
Vitesse de croisière maximale 260 km/h
Vitesse maximale 300 km/h
Autonomie 2 000 km
Plafond 7 000 m
Vitesse ascensionnelle 3,3 m/s

Le Caudron C.440 Goéland est un avion bimoteur de transport de passager et d’entraînement, construit par la Société anonyme des avions Caudron.

Historique[modifier | modifier le code]

Le II/60 GAEL (Groupement Aérien d'Entraînement et de Liaisons) en était équipé[1].

Jean Espitalier, un des héros de la conquête de l'air[n 1][2], est mort dans un accident d'avion avec un Caudron Goéland sur le mont Tauch (communes de Padern et Tuchan, Aude), lors d'une tempête de neige le 17 janvier 1945 ; il était accompagné du mécanicien André Teixier et du radio Jean Le Moal, également décédés dans le même accident[3].

Entre octobre 1939 et janvier 1945 (deuxième guerre mondiale), ce modèle d'avion a connu 19 accidents[4].

Un avion ambulance C.449 de l'armée de l’air française en 1947.


Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. A propos de Jean Espitalier, voir l'article « Liste de pilotes et navigants de l'Aéropostale ». Une courte biographie se trouve sur la page « Les pilotes, chefs d'escale et chefs de ligne », sur remb.free.fr (consulté le 28 septembre 2020) ; une fiche sur l'accident se trouve ici : « Crash du Caudron C440/C449 - type C445 Goéland - s/n 249/287/9015 », Aviateurs français et alliés tombés sur le sol de France - période 39-45, sur francecrashes39-45.net. Voir aussi l'article « Les nouveaux quadri-moteurs de la ligne Alger-Marseille », Écho d'Alger,‎ (lire en ligne [sur alger-roi.fr]).

Références[modifier | modifier le code]

  1. « La 65ème Escadre de Transport de Villacoublay », sur traditions-air.fr (consulté le 10 octobre 2020).
  2. (en) « Crash of a Caudron C.440 Goéland near Tuchan: 3 killed », sur baaa-acro.com
  3. « Événement tragique sur le mont Tauch », sur padern.free.fr (consulté le 28 septembre 2020).
  4. « Recherche par crash », sur francecrashes39-45.net (consulté le 10 octobre 2020). Cliquer sur « Type d'avion », sélectionner le type et cliquer sur « Valider ».