Catherine Colliot-Thélène

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Catherine Colliot-Thélène
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Décès
Nom de naissance
Catherine Marcelle Agnès Colliot-ThélèneVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activités
Autres informations
Dir. de thèse
Influencée par

Catherine Colliot-Thélène, née le à Quimper[1],[2] et morte le [3] à Paris[2], est une philosophe française, connue surtout pour ses recherches sur la pensée du sociologue allemand Max Weber.

Biographie[modifier | modifier le code]

Son domaine de recherche est la philosophie politique et son rapport à la philosophie de l'histoire et à la sociologie.

Elle était professeure à l’université de Rennes I.

Depuis 2010, elle était membre de l’Institut universitaire de France.

Parcours[modifier | modifier le code]

De 1999 à 2004, Catherine Colliot-Thélène exerce la fonction de Directrice du Centre Marc Bloch[4] (centre franco-allemand de recherches en sciences humaines) à Berlin.

Publications[modifier | modifier le code]

  • Max Weber et l’histoire, Paris, Presses Universitaires de France, coll. « Philosophies », 1990, 121 p. (ISBN 2-13-043133-X)
  • Le Désenchantement de l’État: de Hegel à Max Weber, Paris, Éditions de Minuit, coll. « Philosophie », 1992, 270 p. (ISBN 2-7073-1430-7)
  • Études wébériennes : rationalités, histoires, droits, Paris, Presses Universitaires de France, coll. « Pratiques théoriques », 2001, 329 p. (ISBN 2-13-052229-7)
  • La Sociologie de Max Weber, Paris, Éditions La Découverte, coll. « Repères : sociologie », 2006, 122 p. (ISBN 2-7071-4731-1)
  • La Démocratie sans demos, Paris, Presses Universitaires de France, coll. « Pratiques théoriques », 2011, 213 p. (ISBN 978-2-13-058162-8)[5],[6]
  • Peuples et populisme, avec Florent Guénard, Paris, Presses Universitaires de France, coll. « laviedesidées.fr », 2014, 104 p. (ISBN 978-2-13-062852-1)
  • Le commun de la liberté Du droit de propriété au devoir d'hospitalité, Paris, Presses Universitaires de France, 2022, 292 pages. (ISBN 978-2-1308-3291-1)

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Catherine Colliot-Thélène », Trivium. Revue franco-allemande de sciences humaines et sociales - Deutsch-französische Zeitschrift für Geistes- und Sozialwissenschaften, Fondation Maison des sciences de l'Homme,‎ (ISSN 1963-1820, lire en ligne)
  2. a et b Jean-François Kervégan, « La philosophe Catherine Colliot-Thélène est morte », sur Le Monde, (consulté le )
  3. Olivier Berrezai, « Université de Rennes 1. Catherine Colliot-Thélène, professeure de philosophie, est décédée », sur Ouest-France, (consulté le )
  4. « Catherine Colliot-Thélène » ; Biographie
  5. Jean-Baptiste le Bohec, « Catherine Colliot-Thélène : La démocratie sans "démos" », sur actu-philosophia.com, (consulté le )
  6. Prof. Dr. Klaus Hansen, « Catherine Colliot-Thélène: Demokratie ohne Volk », sur socialnet.de (consulté le )

Liens externes[modifier | modifier le code]