Cartulaire de Trinquetaille

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Le cartulaire de Trinquetaille est un recueil de chartes datant des XIIe et XIIIe siècles de la commanderie hospitalière Saint-Thomas de Trinquetaille, aujourd'hui disparue et située alors sur la rive droite du grand Rhône en face d’Arles. Le manuscrit original est conservé aux Archives départementales des Bouches-du-Rhône[1].

Description[modifier | modifier le code]

Ce cartulaire est un volume de 41 cm sur 29 cm, formé de onze quaternions (pages pliées en quatre). Il a été probablement écrit au cours de l’année 1212 par les scribes d’un atelier notarial d’Arles. Il est composé de 311 chartes, ainsi que d’un censier échelonnées de 1114 à 1212 avec 223 pièces concernant le XIIe siècle et 88 pièces le XIIIe siècle[2].

Bien que fort suspect en termes de neutralité – aucune pièce ne signalant l’Ordre entièrement fautif[3], ce cartulaire présente un grand intérêt pour la connaissance de la société et des mentalités arlésiennes, des langues utilisées, du droit et des structures agraires de l’époque[4].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Côte d'archives : H(056) 3217
  2. P.-A. AmargierCartulaire de Trinquetaille – pp. II,III
  3. Gérard Veyssière - Le règlement des conflits d'après le cartulaire de Trinquetaille - p. 207.
  4. P.-A. AmargierCartulaire de Trinquetaille – pp. V,VII

Sources[modifier | modifier le code]

  • P.-A. AmargierCartulaire de Trinquetaille (texte établi par) – Publications universitaires des lettres & sciences humaines d’Aix-en-Provence, 1972
  • Gérard. Veyssière, Le règlement des conflits d'après le cartulaire de Trinquetaille, coll. « Actes des congrès de la Société des historiens médiévistes de l'enseignement supérieur public / Année 2000 » (no 31), (présentation en ligne)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]