Canton de Rosny-sous-Bois

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Ancien texte en petitcanton de Rosny-sous-Bois
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Île-de-France
Département Seine-Saint-Denis
Arrondissement(s) Arrondissement de Bobigny
Chef-lieu Rosny-sous-Bois
Code canton 93 26
Histoire de la division
Création 1967
Disparition 23 mars 2015
Démographie
Population 41 254 hab. (2011)
Densité 6 980 hab./km2
Géographie
Superficie 5,91 km2
Subdivisions
Communes 1

Le canton de Rosny-sous-Bois est une ancienne division administrative française située dans le département de la Seine-Saint-Denis et la région Île-de-France.

Il a intégré le canton de Montreuil-1 lors du redécoupage cantonal de 2014 en France.

Géographie[modifier | modifier le code]

Histoire[modifier | modifier le code]

Le canton de Rosny-sous-Bois a été créé par le décret du 20 juillet 1967, lors de la constitution du département de la Seine-Saint-Denis. Il ne comprenait que la commune de Rosny-sous-Bois[1].

Antérieurement, Rosny-sous-Bois dépendait du canton de Noisy-le-Sec[2].

Un nouveau découpage territorial de la Seine-Saint-Denis est entré en vigueur à l'occasion des premières élections départementales suivant le décret du 21 février 2014[3]. Les conseillers départementaux sont, à compter de ces élections, élus au scrutin majoritaire binominal mixte. Les électeurs de chaque canton élisent au Conseil départemental, nouvelle appellation du Conseil général, deux membres de sexe différent, qui se présentent en binôme de candidats. Les conseillers départementaux sont élus pour 6 ans au scrutin binominal majoritaire à deux tours, l'accès au second tour nécessitant 12,5 % des inscrits au 1er tour. En outre, la totalité des conseillers départementaux est renouvelée. Ce nouveau mode de scrutin nécessite un redécoupage des cantons dont le nombre est divisé par deux avec arrondi à l'unité impaire supérieure si ce nombre n'est pas entier impair, assorti de conditions de seuils minimaux[4]. En Seine-Saint-Denis, le nombre de cantons passe ainsi de 40 à 21.

Dans ce cadre, le canton est intégré dans celui de Montreuil-1 à compter des élections départementales françaises de 2015[3].

Administration[modifier | modifier le code]

Liste des conseillers généraux successifs
Période Identité Étiquette Qualité
1967 1985 Roger Daviet[5] PCF Maire de Rosny-sous-Bois (1971 → 1983)
1985 mai 2004[6],[7] Claude Pernès UDF Maire de Rosny-sous-Bois (1983 → 2010)
Conseiller régional d'Île-de-France
Décédé en 2010
2004[8] 2015[9] Claude Capillon UMP Maire de Rosny-sous-Bois (2010 → )

Composition[modifier | modifier le code]

Communes Population
(2012)
Code
postal
Code
Insee
Rosny-sous-Bois 41 254 93110 93064

Démographie[modifier | modifier le code]

1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2011 - -
21 00130 70535 78436 97037 48939 10541 17441 254--
Nombre retenu à partir de 1962 : population sans doubles comptes.
Population municipale à partir de 2006
(Sources : INSEE et cassini)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Décret n°67-591 du 20 juillet 1967 portant création et délimitation des cantons des nouveaux départements de la région parisienne - Seine-Saint-Denis », Journal officiel de la République francaise,‎ , p. 7359-7360 (lire en ligne [PDF]).
  2. EHESS, « Notice communale de Rosny-sous-Bois », Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui, sur http://cassini.ehess.fr (consulté le 7 avril 2015).
  3. a et b Décret no 2014-217 du 21 février 2014 portant délimitation des cantons dans le département de la Seine-Saint-Denis.
  4. Article 4 de la loi du 17 mai 2013 modifiant l'article L. 191-1 du code électoral.
  5. F K., « ROSNY-SOUS-BOIS : l'homme qui a supprimé la " tache blanche " du " département rouge " : M. Roger Daviet, quarante ans, conseiller général communiste de Seine - Saint - Denis, est un homme heureux. Il ne cherche pas à cacher sa satisfaction, un perpétuel sourire retrousse sa courte moustache », Le Monde,‎ (lire en ligne).
  6. « Elus et gouvernement rendent hommage à Claude Pernès (NC) décédé dimanche : Le gouvernement et des élus ont rendu hommage au maire de Rosny-sous-Bois (Seine-Saint-Denis) et président de l'Association des maires d'Ile-de-France (AMIF), Claude Pernès (Nouveau Centre), mort dimanche à l'âge de 66 ans dans une clinique de la ville », Le Parisien,‎ (lire en ligne).
  7. « Rosny-sous-Bois en deuil de son Maire Claude Pernès », Ville de Rosny-sous-Bois
  8. « Résultats des élections cantonales - Île-de-France : Equilibre parfait entre les forces de gauche, avec 15 élus pour le groupe PS, Verts et apparentés, et 15 élus pour le groupe PC, MRC et apparentés, sur les 40 conseillers généraux. Grand gagnant de ce scrutin, le PS ravit aux communistes 4 de ses bastions : Aubervilliers, La Courneuve, Montreuil, Pierrefitte, et conserve 5 de ses 6 cantons renouvelables. En fort recul, le PC ne sauve que 3 de ses 9 cantons soumis à réélection : Sevran, Saint-Denis - Nord-Ouest et Saint-Ouen, où ses candidats étaient seuls en liste. Après avoir ravi au PC la ville de Drancy, la droite emporte le canton. Seule consolation pour le PC, il devrait conserver la présidence du département, avec l'accord du PS. », Le Monde,‎ (lire en ligne).
  9. Jean-Gabriel Bontinck, « Montreuil-Rosny : la gauche unie fait échec à la droite », Le Parisien, édition de Seine-Saint-Denis,‎ (lire en ligne).

Lien externe[modifier | modifier le code]