Canon de Bange de 80

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Bange.
Canon de Bange de 80 mm
ou
Canon modèle 1877/78
Canon de Bange de 80 mm sur affut de montagne exposé au Musée d'histoire militaire de Budapest
Canon de Bange de 80 mm sur affut de montagne exposé au Musée d'histoire militaire de Budapest
Caractéristiques de service
Type Canon de campagne
Canon de montagne
Canon de place
Service 1877 - 1918
Utilisateurs Drapeau de la France France
Conflits Expéditions coloniales françaises
Première guerre mondiale
Production
Concepteur Drapeau : France Colonel Charles Ragon de Bange
Année de conception 1877
Constructeur Drapeau : France Manufacture d'armes de Puteaux (APX)
Drapeau : France Ateliers et Chantiers de la Loire (Nantes)
Drapeau : France Ets Sturmlinger (le Havre)[1]
Coût unitaire 1 800 Franc Or (Canon de 80 sur affut de campagne ou de siège et de place) [2]
3 400 Franc Or (Canon de 80 sur affut de montagne) [2]
Variantes Canon de campagne modèle 1877
Canon de montagne modèle 1878
Caractéristiques générales
Poids du canon seul 430 kg (Canon pour affut campagne ou SP)[2]
105 kg (Canon pour affut de montagne)[2]
Poids du canon et de l'affût 960 kg (Affut de campagne)[2]
1 548 kg (Affut de siège et de place (SP))[2]
1 656 kg (Affut de siège et de place (SP) avec roues Arbel[2]
270 kg (Affut de montagne)[2]
317 kg (Affut de montagne avec limonière )[2]
Longueur du canon seul 2,28 m (Canon pour affut campagne ou SP)[2]
1,2 m (Canon pour affut de montagne)[2]
Longueur en calibre L/25.58
Longueur du canon et de l'affût 4,55 m (Affut de campagne)[2]
5,4 m (Affut de siège et de place (SP))[2]
2,5 m (Affut de montagne)[2]
3,49 m (Affut de montagne avec limonière )[2]
Support Affût de campagne Mle 1878
Affût de siège et place (SP) Mle 1880
Affût de montagne Mle 1878
Calibre 80 mm
Cadence de tir 2 coups / min [2]
Vitesse initiale 490 m/s (canon de campagne)[2]
257 m/s (canon de montagne)[2]
Portée maximale 7 100 m (Affut de campagne)


7 700 m (Affut de siège et de place)[2]
3 635 m (Affut de montagne) [2]
4 215 m (Affut de montagne avec rallonge) [2]

Munitions Obus à gargousse de 5,6 kg (Obus ordinaire en fonte) à 6,3 kg ((Obus à mitraille) (Voir article)
Alimentation Chargement manuel par la culasse
Hausse -5 ° à +26 ° (Affut de campagne)[2]
-10 ° à +40 ° (Affut de siège et de place (SP)
-12 ° à +23 ° (Affut de montagne)[2]
-2 ° à +33 ° (Affut de montagne avec rallonge)[2]
Azimut 78 ° (Affut de campagne) [2]
81 ° (Affut de siège et de place)[2]
0 ° (Affut de montagne)[2]
Mécanisme Tube à frettes
Culasse à vis système De Bange
Mise à feu par étoupille à friction
Syst. d'absoprtion du recul Frein hydraulique modèle 1883 sur affut de siège et de place (SP)
Pas de rayure 24 rayures à pas progressif inclinées à 7° vers la droite
Précédent Canon Reffye de 85mm Canon de 75 mm modèle 1897
Canon de montagne de 65mm modèle 1905
Suivant

Le canon de Bange de 80 mm ou modèle 1877 était une pièce d'artillerie du XIXe siècle, un canon rayé en acier à chargement par la culasse[3].

Ce canon remplaçait le Canon Reffye (1870) et le Canon Lahitolle de 95 mm (1875).

Conception[modifier | modifier le code]

Son concepteur Charles Ragon de Bange était un polytechnicien et colonel de l'artillerie, directeur de l'Atelier-de-précision du dépôt central de Paris. La culasse coulissante à vis interrompue en forme de champignon était complètement étanche et son système est toujours celui qui est utilisé de nos jours. La douille permettait un usage rapide et efficace, mais le recul non maîtrisé empêchait un tir réellement rapide, il fallait remettre à culée après chaque tir. Ce problème ne fut résolu qu'avec le canon de 75 Modèle 1897 qui utilisait le frein de recul hydropneumatique.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Cette arme fit partie d'un ensemble qui comprenait :

Ce système d'arme a connu ses heures de gloires lors des guerres coloniales mais a aussi massivement servi lors de la Première Guerre mondiale ; le grand besoin de canons fit qu'ils furent utilisés sur tous les fronts[4] .

Cliquez sur une vignette pour l’agrandir

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. http://www.artillerie.info/FAQ/canon_de_80_de_Bange.html
  2. a, b, c, d, e, f, g, h, i, j, k, l, m, n, o, p, q, r, s, t, u, v, w, x, y, z et aa Fiche descriptive du Canon de 80 De Bange sur fortiffsere.fr
  3. The Americana by Frederick Converse Beach, George Edwin Rines [1]
  4. (fr) « Les armements et les techniques de combat: Canons », sur jmpicquart.pagesperso-orange.fr (consulté le 5 septembre 2010)