Canon de 65 mm de montagne modèle 1906

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Canon de 65 mm de montagne)

Canon de 65 mm de montagne modèle 1906
Image illustrative de l'article Canon de 65 mm de montagne modèle 1906
Canon de 65 mm conservé en France
Caractéristiques de service
Type Canon de montagne
Service 1906 - 1949
Utilisateurs Drapeau de la France France
Drapeau de l'Allemagne nazie Reich allemand
Drapeau de la Pologne Pologne
Drapeau d’Israël Israël
Drapeau de la Grèce Royaume de Grèce
Conflits Première Guerre mondiale
Seconde Guerre mondiale
Guerre italo-grecque
guerre soviéto-polonaise
guerre israélo-arabe de 1948-1949
Production
Concepteur Capitaine Ducrest [1]
Constructeur Société Schneider
Arsenal de Bourges
Production 1906 - 1914[1]
Exemplaires produits 160 unités[1]
Variantes Canon de cote sur affût G modèle 1904[2]
Caractéristiques générales
Poids du canon et de l'affût 400 kg [2],[3]
Longueur du canon seul 1,31 m[2],[3]
Longueur en calibre L/16 (partie rayée seulement)
L/22 (total)[3]
Support Affut à reformation simple sur roues[3]
Calibre 65 mm
Cadence de tir 10 à 15 coups/min[2],[1]
Vitesse initiale 330 m/s[3]
Portée maximale 6 500 m [3]
Munitions Obus encartouché 65 × 167 mm R de 3,8 kg (Obus explosif en acier Mle 1910) à 4,45 kg ((Obus à balles Mle 1908)[3]
Durée de vie 15 000 coups [3]
Alimentation Chargement manuel par la culasse
Hausse −10° à +35°[3]
Azimut 6° [2],[1]
Mécanisme Culasse à vis excentrée type Nordenfelt à poignée rabattable[3]
Syst. d'absorption du recul Récupérateur à ressorts télescopiques couplé à un frein hydraulique
Pas de rayure 24 rayures à pas constant inclinées à 7° vers la droite[1]
Servants 4
Organe de visée Niveau Mle 1900 (en hauteur)
Viseur bouche à feu de gros calibre (horizontal)[3]
Conduite de tir Manuelle

Le canon de 65 mm de montagne modèle 1906 est un canon de montagne de petit calibre à tir rapide.

Historique[modifier | modifier le code]

Ce canon fabriqué entre autres à l'arsenal de Bourges est destiné à remplacer le vieillissant canon de Bange de 80. L'ensemble se démonte en plusieurs éléments transportés à dos d'homme ou d'animal de trait. Il permet un tir rapide sans dépointage. Ses concepteurs se sont inspirés des développements techniques du canon de 75 mm modèle 1897.

Il équipe les régiments d'artillerie de montagne de l'Armée française, qui l'utilisent pendant la Première Guerre mondiale, notamment sur le front d'Orient. Il sera remplacé en 1920 par le canon de 75 de montagne Mle 1919 car devenu insuffisant. Il reste néanmoins dans une moindre mesure employé par l'Armée des Alpes au début de la Seconde Guerre mondiale.

Canon de 65 mm de montagne mle 1906 en action au sein de l'Armée grecque durant la Guerre italo-grecque (Albanie, 1940-41).

Ce modèle est livré à la Grèce (qui l'utilisa en 1940 contre les Italiens), à l'Albanie, à la Pologne de 1919 à 1921 (65 mm armata górska Schneider Ducrest wz.1906).

Les exemplaires capturés par les Allemands sont connus sous le nom de 6,5 cm GebK 214 (f) ou 6,5 cm GebK 221(f).

Le canon de 65 a également été utilisé par Israël au cours de la guerre israélo-arabe de 1948-1949 et était surnommé Napoleonchik en raison de sa silhouette ancienne[4].

Les canons de montagne de 75 mm modèle 1919 et 1928 furent mis au point afin de le remplacer[5].

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Document utilisé pour la rédaction de l’article : document utilisé comme source pour la rédaction de cet article.

  • Chef d'escadron d'artillerie BRESSE, "Ecole d'application d'artillerie. Organisation des matériels. Tome V. Matériels usuels" : par le Ch. d'esc. d'art. Bresse, Paris (France), Lithographie de l'Ecole d'application d'artillerie, , 236 p. (BNF 96105876, présentation en ligne)

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]