Cannabis en république démocratique du Congo

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Le cannabis en République démocratique du Congo est illégal.

Histoire[modifier | modifier le code]

Le cannabis a peut-être été introduit dans la région du Congo dans les années 1850, transporté par des commerçants swahili de Zanzibar[1] . Dans les années 1880, le mouvement Beni Diamba (People of Cannabis) a popularisé l'usage rituel du cannabis dans le sud-ouest du Congo[2].

Économie[modifier | modifier le code]

Le cannabis est la seule drogue produite localement en RDC (qui est l'un des plus grands producteurs d'Afrique) et est principalement destiné à la consommation locale [3],[4] bien que de plus petites quantités soient introduites en contrebande en France et en Belgique[5].

Références[modifier | modifier le code]

  1. Vera Rubin, Cannabis and Culture, Walter de Gruyter, , 99– (ISBN 978-3-11-081206-0, lire en ligne)
  2. Sander L. Gilman et Xun Zhou, Smoke : A Global History of Smoking, Reaktion Books, , 53– (ISBN 978-1-86189-200-3, lire en ligne)
  3. G. Klantschnig, N. Carrier et C. Ambler, Drugs in Africa : Histories and Ethnographies of Use, Trade, and Control, Springer, , 190– (ISBN 978-1-137-32191-6, lire en ligne)
  4. United States. Central Intelligence Agency, The CIA World Factbook 2010, Skyhorse Publishing Inc., , 161(ISBN 978-1-60239-727-9, lire en ligne)
  5. Paul V. Daly, The Supply of Illicit Drugs to the United States : The Nnicc Report, DIANE Publishing, , 63– (ISBN 978-0-7881-3942-0, lire en ligne)