Camille de Morlhon

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant un réalisateur image illustrant français
Cet article est une ébauche concernant un réalisateur français.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les conventions filmographiques. Pour plus d’informations, voyez le projet Cinéma.

Affiche par Faria pour le film Le Reflet vivant de Camille de Morlhon, 1908.

Camille de Morlhon est un réalisateur français, né le à Paris, ville où il est mort le (à 83 ans).

Biographie[modifier | modifier le code]

Camille de Morlhon, de son nom complet « Louis Camille Adrien Édouard de la Valette de Morlhon », débute dans le monde du spectacle comme dramaturge et metteur en scène. De 1908 à 1912, il tourne plus d'une centaine de films pour la société Pathé. Il fonde ensuite, en 1912, sa propre société de production, « Les Films Valetta ».

Il a été l'un des premiers réalisateurs à signer ses films, et a créé en 1917 la Société des auteurs de films.

Filmographie[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Camille de Morlhon, homme de cinéma (1869-1952), par Éric Le Roy, L'Harmattan, 1997 ; Camille de Morlhon, homme de cinéma sur Google Livres
  • (it) Le Roy (Eric), Camille de Morlhon, autore e produttore; De Morlhon, la biografia, Pathe, di Giacomo editore, Pesaro, 1988, p. 113-118.
  • Le Roy (Eric), À la rencontre de Camille de Morlhon, 1895, bulletin de l’association française de recherche sur l’histoire du cinéma n°5/6, 1989, p. 1-25.
  • Le Roy (Eric), Camille de Morlhon cinéaste et producteur, Restaurations et tirages de la Cinémathèque française, Tome IV, 1989, p. 29-32.
  • Le Roy (Eric), Les Relations entre Charles Pathé et Camille de Morlhon : de l’union au désaccord in Pathé, premier empire du cinéma, collectif d’auteurs, sous la direction de Jacques Kermabon, Ed. Centre Georges Pompidou, Paris, 1994, p. 190-195.
  • Le Roy (Eric), Le Marseille de Camille de Morlhon, Marseille, revue culturelle de la ville, n°173-174, 100 ans de cinéma marseillais,1995, pp.86-87.

Liens externes[modifier | modifier le code]