Coordination intercommunautaire contre l’antisémitisme et la diffamation

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis CICAD)
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Coordination intercommunautaire contre l’antisémitisme et la diffamation
Histoire
Fondation
1990
Cadre
Zone d'activité
Suisse
Type
Siège social
Organisation
Président
Alain Köstenbaum puis, Philippe Grumbach puis Alain Bruno Lévy
Personnes clés
Johanne Gurfinkiel
Site web

La Coordination intercommunautaire contre l’antisémitisme et la diffamation ou en abrégé CICAD est une organisation intercommunautaire juive de lutte contre l’antisémitisme et la diffamation en Suisse. Elle a été fondée en 1990[1].

Objectifs[modifier | modifier le code]

Parmi ses objectifs figurent la lutte contre le négationnisme, la défense de l’image d’Israël lorsqu’elle est diffamée, dont « la lutte contre l’antisémitisme déguisé en critique d’Israël »[2].

Historique[modifier | modifier le code]

Depuis 1998, ses rapports de lutte contre l'antisémitisme sont disponibles sur son site[3].

Le 20 avril 2009, elle organise une commémoration pour les victimes de la Shoah qui réunit 3 000 personnes[4].

2011[modifier | modifier le code]

En 2011, elle déplore que le Conseil central islamique suisse (CCIS) ait utilisé le symbole de l'étoile jaune dans l'annonce de manifestations contre l'islamophobie[5]. Elle attaque Dominique Ziegler pour un de ses articles d’opinion publié dans le journal Le Courrier[6],[7], évoquant la possibilité que cette organisation soit une couverture pour un lobby pro-israélien[8], ce que nie l'organisation[9]. L'association sort une bande dessinée nommée Préjugés décrivant 12 épisodes de l'antisémitisme à travers les âges qui sera remis aux écoles suisses romandes. L'ouvrage a été supervisé par Joël Kotek[10]. Ce projet a reçu 30 000 fr de subventions de l'État de Genève[11],[12]. Elle tance un enseignant vaudois, Bernard Junod, qui a posé, lors d'un voyage que la CICAD organise annuellement, avec une boîte de nasi goreng devant l'entrée du camp de concentration d'Auschwitz et qui a mis la photo en ligne sur son profil Facebook[13]. L'enseignant est licencié peu après[14].

2012[modifier | modifier le code]

En mars 2012, la CICAD publie son rapport annuel sur l’antisémitisme en Suisse romande. Il recense 130 actes antisémites, ce qui représente une augmentation par rapport aux années précédentes. Son président, Alain Bruno Lévy déclare craindre « une banalisation de l’antisémitisme » et relève « une résurgence des préjugés et des théories du complot ». Le rapport aborde aussi la problématique de l’expression de l’antisémitisme sur les blogs et les commentaires de sites internet des médias et salue une récente prise de position du Conseil suisse de la presse, qui condamne l’anonymat des internautes. Il souligne par ailleurs l’implantation de groupuscules d’extrême droite en Suisse romande[15].

Critiques[modifier | modifier le code]

2011[modifier | modifier le code]

En 2011, après Dominique Ziegler, Hani Ramadan dénonce l'incapacité de la CICAD à se démarquer des "crimes du gouvernement israélien"[16].

Liens et références externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. http://www.holocausttaskforce.org/directory/organization/OrganizationDetails.html?organization_id=3029&start=160.
  2. http://www.cicad.ch/index.php?id=3.
  3. Rapports sur l'antisémitisme
  4. http://www.state.gov/documents/organization/132856.pdf.
  5. Le Temps (quotidien suisse), Une étoile jaune pour dénoncer l’islamophobie, 28 octobre 2011, par Patricia Briel, sur liens site du Temps.
  6. « Basse attaque contre les Juifs Suisses », .
  7. Sur le site du journal Le Courrier.
  8. http://www.cicad.ch/index.php?id=137&tx_ttnews%5Btt_news%5D=104580&tx_ttnews%5BbackPid%5D=7&cHash=08758e4a7193e47712b0f0c3b48fd99d.
  9. « La CICAD se fâche contre Dominique Ziegler », Tribune de Genève, 5-6 novembre 2011, par Ch. D, p. 14.
  10. 24 heures (Suisse), Un spectacle et une BD pour lutter contre l'antisémitisme, par Chloé Dethurens, 10.10.2011 lien site du journal 24 heures.
  11. http://www.ge.ch/dip/GestionContenu/detail.asp?mod=communique.html&id=1677.
  12. http://www.ge.ch/conseil_etat/2009-2013/ppresse/doc/communique_20111005.pdf.
  13. Le Temps (quotidien suisse), Dérapage d'un enseignant vaudois à Auschwitz, 28 novembre 2011, par Alexis Favre, p. 8.
  14. Auschwitz: le cliché douteux d'un prof vaudois suscite la polémique, 25 novembre 2011 sur le site de la Tribune de Genève.
  15. http://www.lecourrier.ch/la_violence_antisemite_inquiete_la_cicad.
  16. Le Temps (quotidien suisse), Lutter contre la violence sioniste et condamner l'antisémitisme, Hani Ramadan, (ISSN 1423-3967), 10 novembre 2011, p. 13