CFI TV

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

CFI-TV fut, du au une chaîne de télévision généraliste gratuite, à destination de l'Afrique francophone, diffusée par satellite, reprise par des opérateurs et distribuée soit par câble (Cameroun), soit en MMDS, et même parfois en hertzien analogique (RDC).
CFI-TV était une émanation de Canal France International, alors présidée par Jean Stock.


CFI-TV a donné à de nombreux producteurs ou réalisateurs africains la possibilité de s'exprimer, et de faire connaître leur travail au plus grand nombre.
Le succès d'audience de la chaîne fut quasiment immédiat : en quelques mois, CFI-TV est devenue la chaîne internationale préférée des africains francophones.


Le changement de Président de TV5Monde et CFI en 2002, le projet déjà évoqué largement à l'époque d'une chaîne internationale d'information, la "CII", la recommandation empressée de quelques responsables du Ministère des Affaires Étrangères qui ne voyaient pas d'un bon œil le succès d'une chaîne "populaire" aux dépens de TV5 Afrique, ont eu raison, fin 2003, de l'existence de cette chaîne[1] malgré l'attachement avéré du public africain - voir les liens -.

[modifier | modifier le code]

Logo CFI TV
Logo CFI TV

Émissions[modifier | modifier le code]

Rate pas ton car, émission jeunesse du matin, Africa Live, concerts mensuels et Africa Hebdo, hit-parade, émissions spéciales autour du FESPACO…

Information[modifier | modifier le code]

  • Journal d'Afrique, un quotidien en prise direct avec l'actualité du continent
  • Africatime, le rendez-vous de l'Afrique sur Internet qui proposait une revue quotidienne de la presse africaine et internationale,
  • Afrique Presse, le club de la presse africaine, un rendez-vous hebdomadaire en collaboration avec RFI, animé par Gilles Schneider,
  • Le journal télévisé Afrique qui donnait à voir toute l'actualité panafricaine - émission reprise en vidéo sur le site web correspondant de la chaîne,
  • Netd@afrique, un magazine consacré aux nouvelles technologies[2]

Espace francophone, le magazine de l'actualité francophone, ainsi que la reprise des JT de France 2 (13h) et de TF1(20h), ainsi que de la matinale de LCI.

Fiction[modifier | modifier le code]

Au royaume d'Abou, Les Bobodioufs, Kadi Jolie, sont des sitcoms produites au Burkina Faso qui ont connu un succès extraordinaire sur CFI-TV.
Films africains, films français (de Trois hommes et un couffin au Fabuleux destin d'Amélie Poulain), téléfilms et séries produits ou coproduits en France, dessins animés (de Lucky Luke au Petit chaperon rouge)...

Sports[modifier | modifier le code]

En diffusant des sports jusque-là peu exposés sur le continent (Formule 1, Rugby, Roland-Garros), mais aussi des valeurs sûres (Champions League, CAN, Coupe de France…) la chaîne est devenue incontournable dans ce domaine.
Auxquels s'associaient le magazine d'informations sportives Stade africa et un spécial infos uniquement sur le site web de la chaîne.

Audience[modifier | modifier le code]

Très rapidement leader des chaînes internationales francophones dans certains pays (Sénégal, Congo-Brazzaville, Congo-Kinshasa…) CFI-TV a souffert, dans d'importants bassins d'audience (Côte d'Ivoire, Mali, Niger) d'une distribution très limitée. Malgré cela et en moins de 2 ans, CFI-TV faisait jeu égal sur l'ensemble de l'Afrique francophone avec sa "grande sœur" TV5 Afrique.

Voir dans la rubrique "Liens Externes" : "Audience 7 derniers jours mesurée dans 11 villes d'Afrique francophone"

L'équipe[modifier | modifier le code]

  • Responsables des achats : Chantal Goelo, Françoise Mas
  • Programmation : Sylvie Orio, Nathalie Fleureau
  • Sports : Redha Chibani
  • Chef d'antenne : Frédéric Gisbert
  • Directeur Programmes : Laurent Micouleau
  • Directeur technique : Thomas Roux
  • Webmaster : François-Xavier Raffin
  • Régie finale : Cognacq-Jay Images
  • PDG CFI-TV5 : Jean Stock
  • DG : Jean-Claude Kuentz

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Communiqué officiel annonçant la fermeture de CFI-TV
    Canal France International arrête la diffusion de CFITV, et recentre ses activités sur la coopération audiovisuelle
    Dans un paysage audiovisuel africain où sont désormais présentes 25 chaînes de télévision françaises telles que TF1, France2, France5, Arte, TV5, RTL9, et Canal Horizons, et après la récente reprise des activités de distribution et de commercialisation de Portinvest (filiale de CFI, bouquet Le Sat) par MédiaOverseas (filiale de Vivendi Universal), Canal France International arrêtera la diffusion de CFITV le à minuit.
    Forte d'un réseau de coopération avec une centaine de télévisions publiques dans le monde et de l¹entrée de FranceTélévisions et de Arte dans son conseil d¹administration, CFI va désormais recentrer la totalité de ses activités sur la coopération en devenant un pivot de la coopération audiovisuelle extérieure de la France permettant :
    - d¹assurer la présence et la diffusion
    de programmes et d¹?uvres audiovisuelles françaises sur les antennes des chaînes de télévision en Afrique, en Europe Centrale et Orientale, dans le Monde Arabe et en Asie ;
    - de contribuer à une meilleure circulation et diffusion des ?uvres audiovisuelles du Sud ;
    - de partager avec ces chaînes
    l¹expérience et les savoir-faire du secteur audiovisuel français.
    Plus que jamais, pour CFI, l¹Afrique reste une priorité. En effet, CFI renforcera et optimisera son appui au secteur audiovisuel africain notamment en coordonnant le Plan Image Afrique, initié par le Ministère des Affaires Étrangères, qui, en soutenant la production et la diffusion de programmes africains, permet non seulement d¹?uvrer à la modernisation des chaînes de télévision mais encore de favoriser la diversité culturelle dans les paysages audiovisuels africains.
    Achat de programmes (films, documentaires, fiction, sport) pour les chaînes de télévision partenaires, missions de conseil, d¹expertise et de formation mettant à contribution les ressources du secteur audiovisuel français, toutes les activités de CFI seront tournées vers le renforcement et la professionnalisation des chaînes de télévision partenaires, remplissant ainsi une mission de service public de coopération et de solidarité.
  2. Placé sous la responsabilité de Paul MOUKETA (Dread Pol).

Liens externes[modifier | modifier le code]