C. Johan Masreliez

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Masreliez.
Carl Johan Masreliez
Naissance (79 ans)
Stockholm (Suède)
Nationalité Suédoise, États-Unis
Domaines Physique, régulation, astrophysique
Institutions Institut royal de technologie
Université de Washington
Diplôme Université de Washington
Renommé pour Théorème de Masreliez
Cosmos à expansion d'échelle

C. Johan Masreliez, né le à Stockholm en Suède, est un physicien théoricien, ingénieur industriel, et entrepreneur suédo-américain qui a contribué à la statistique robuste notamment grâce au théorème de Masreliez[1]. Il réside à Seattle, États-Unis.

Biographie[modifier | modifier le code]

Masreliez est né à Stockholm, puis termine ses études au gymnasium de «Nya Elementar" Åkeshov à Bromma, des études de génie physique commencées en 1959 à l'Institut royal de technologie de Stockholm, où il obtient une maîtrise en physique technique en 1963.

Ingénieur[modifier | modifier le code]

Il a ensuite travaillé pour quelques sociétés suédoises, y compris Atlas Copco. Après ça, il a émigré aux États-Unis en 1967 pour travailler à l'usine Boeing à Everett.

Carrière universitaire et industrielle[modifier | modifier le code]

Pendant ce temps chez Boeing il a participé à des études supérieures au département de génie électrique de l’université de Washington sous la tutelle de R. Douglas Martin et en 1972, il obtient un doctorat en physique[2]. Après deux ans d’enseignement et de recherches à l’université, il a développé le Théorème de Masreliez[3].

Quelques années de plus chez Honeywell Marine Systems en tant qu’inventeur et entrepreneur[4], puis il fonde sa propre société qu’il gère avec son épouse pendant dix-huit ans, avec des brevets obtenus pour diverses inventions[5].

Astrophysique théorique[modifier | modifier le code]

À présent chercheur indépendant depuis une quinzaine d’années (2010), il s’est spécialisé dans les aspects fondamentaux de la physique et de la cosmologie. Il a élaboré le modèle dit Cosmos à expansion d'échelle[6], une cosmologie non standard.

« La théorie du cosmos à expansion d’échelle pourrait bien porter le coup de grâce à ce séduisant modèle mis à mal par les dernières observations astronomiques. Une théorie qui, en supplantant le paradigme de la physique moderne, pourrait changer radicalement notre vision du monde[7]. »

Sa théorie, qui a été vérifiée en particulier en proposant des solutions au phénomène des variations séculaires des orbites planétaires et à l'Anomalie Pioneer, en dépit des solutions simples à la matière noire, l'énergie noire et l'inertie n'a attiré que peu d'intérêt dans l'association de la communauté scientifique dans l'Ouest. Sa cosmologie, en revanche, a recueilli plus de succès en Russie[8], et une monographie complète de l'Académie des sciences de Russie publiée en 2015[9].

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Publications populaires[modifier | modifier le code]

Publications scientifiques[modifier | modifier le code]

  • R.D. Martin and C.J. Masreliez. Robust estimation via stochastic approximation. IEEE Trans. Inform. Theory (1975), 21(263-271).
  • Information, de Smithsonian/NASA Astrophysics Data System (ADS)
  • Марелье; ТЕЧЕНИЕ ВРЕМЕНИ Новые физические идеи, Académie des sciences de Russie (2015), 260 р. (ISBN 978-5-906-78248-9)

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Théorème de Masreliez dans Google scholar.
  2. Masreliez, C. J.; Robust recursive estimation and filtering, Ph.D. dissertation, University of Washington, Seattle, 1972.
  3. Masreliez, C. J.; Approximate non-Gaussian filtering with linear state and observation relations, IEEE Trans. Auto. Control (1975), 20, p. 107--110.
  4. Clark,  R. N.; Masreliez,  C. J.; Burrows,  J. W.; A Functionally Redundant Altimeter, IEEE Transactions on Aerospace and Electronic Systems, vol. AES-12, issue 4, p. 459-463 (1976).
  5. C. Johan Masreliez; Method and apparatus for apical detection with complex impedance measurement, US Patent 5759159
  6. Scale Expanding Cosmos citas dans Google Scholar.
  7. C. J. Masreliez; Bienvenue dans le cosmos à expansion d’échelle, Nexus No 46, (set-oct 2006).
  8. Igor Tagaganov; Scale Expanding Cosmos, S:t Petersburg (2013).
  9. Sepp Hasslberger; On The Progression of Time, blog (2013-05-28).

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]