César Ruminski

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

César Ruminski
Image illustrative de l’article César Ruminski
Biographie
Nom César Jean Ruminski
Nationalité Français
Naissance
Waziers (France)
Décès (à 84 ans)
Lisieux (France)
Taille 1,80 m (5 11)
Poste Gardien de but
Parcours junior
Années Club
1941-1942 Olympique de Reims
Parcours senior1
AnnéesClub 0M.0(B.)
1942-1946 Stade de Reims
1946-1947 SA Douai 044 0(0)
1947-1952 Le Havre AC193 0(6)
1952-1955 Lille OSC107 0(0)
1956-1961 CA Lisieux
Sélections en équipe nationale2
AnnéesÉquipe 0M.0(B.)
1952-1954 France007 0(0)
1 Compétitions officielles nationales et internationales.
2 Matchs officiels (amicaux validés par la FIFA compris).

César Jean Ruminski de son vrai nom Czesław Ruminski est un footballeur international français né le à Waziers[1] (Nord) et mort le [2] à Lisieux (Calvados)[3]. Ruminski a des ascendances polonaises. Comptant 7 sélections avec l'équipe de France, il fut notamment sélectionné pour participer à la Coupe du monde 1954 en Suisse.

Biographie[modifier | modifier le code]

Il a été gardien de but du Havre AC puis de Lille OSC et a été le portier de l'équipe de France à plusieurs reprises[4]. Il a participé à la Coupe du monde 1954 avec les Bleus en tant que gardien remplaçant.

César Ruminski arrive en 1947 dans le club normand, en provenance du SC Douai. Le HAC évolue alors en seconde Division. Le Grand César participe à sa montée parmi l'élite en 1950. Les ciel et marine terminent troisièmes du championnat de Division 1, l'année suivante, à un point du vainqueur, l'OGC Nice.

En juillet 1952, César Ruminski est transféré à Lille. Il est au sommet de sa carrière  : il a sa première sélection en équipe de France, le de la même année (France-Allemagne, 3-1). Avec les Nordistes, en 1953, il remporte la Coupe de France, et en 1954, le Championnat. Lorsqu'il était au Havre, il avait la particularité de tirer les pénalties, en en réussissant deux lors de sa première saison dans l'élite.

Sélectionné pour la Coupe du monde 1954 en Suisse, il se blesse à l'entraînement dans un choc avec Raymond Kopa et doit arrêter sa carrière l'année suivante.

Par la suite, il devient le gardien des installations du stade de Lisieux[5] et l'entraîneur-joueur au CA Lisieux dans les années 1960. La nouvelle allée du stade Louis-Bielman du CA Lisieux porte son nom.

Palmarès[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. État civil sur le fichier des personnes décédées en France depuis 1970
  2. sur le site de L'Équipe, daté du 16 mai 2009
  3. sur le site officiel du Havre AC
  4. « Fiche de César Ruminski », sur FFF.fr
  5. Jean-Louis Ezine dans son récit autobiographique Les Taiseux (2009) évoque le rôle que César Ruminski eu pour lui dans son adolescence. In coll. Folio, no 5176, éditions Gallimard, 2011, (ISBN 978-2-07-044024-5), p. 78-80.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]