Lazare Gianessi

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Lazare Gianessi
Image illustrative de l'article Lazare Gianessi
L'équipe de France de 1948.
Biographie
Nationalité Drapeau : France Français
Naissance
Lieu Aniche (France)
Décès (à 83 ans)
Lieu Concarneau (France)
Taille 1,74 m (5 9)
Poste Défenseur
Parcours junior
Saisons Club
?-? Drapeau : France CS Avion
Parcours professionnel1
Saisons Club 0M.0(B.)
1943-1945 Drapeau : France RC Lens - (-)
1946-1949 Drapeau : France Olympique Saint-Quentin - (-)
1949-1952 Drapeau : France CO Roubaix-Tourcoing - (-)
1952-1954 Drapeau : France AS Monaco - (-)
1954-1958 ? - (-)
1958-1959 Drapeau : France RC Lens - (-)
1959-1960 Drapeau : France CO Roubaix-Tourcoing - (-)
Sélections en équipe nationale2
Années Équipe 0M.0(B.)
1952-1954 Drapeau : France France 14 (0)
1 Compétitions officielles nationales et internationales.
2 Matchs officiels.

Lazare Gianessi est un footballeur français, né le à Aniche (Nord) et mort le 11 août 2009 à Concarneau (Finistère)[1]. Ce joueur d'origine italienne a évolué comme inter ou défenseur dans les années 1950.

Biographie[modifier | modifier le code]

Lazare Gianessi signe sa première licence au CS avionnais, avant de rejoindre le RC Lens en 1943[2]. Avec les Sang et Or, il remporte la Coupe du Nord des juniors.

Ensuite, il joue à l'Olympique Saint-Quentin de 1946 à 1949, au CORT de 1949 à 1953[3] et à l'AS Monaco de 1953 à 1955[4]. Souple, sobre, très bon technicien, il passe avec bonheur de l'aile à la défense, sur les conseils du gardien Julien Darui[5]

International en 1952, il participe à la Coupe du monde de 1954 en Suisse[6]. Malheureusement, une grave affection pulmonaire met fin à sa carrière alors qu'il n'a pas vingt-neuf ans. Il termine définitivement sa carrière en amateur comme entraîneur-joueur à l'Hermine de Concarneau[7].

Il est ensuite entraîneur entre 1959 et 1978 dans de nombreux clubs amateurs, à Concarneau, Trun, Villerupt, Port-Brillet, puis à nouveau Concarneau où il prend sa retraite.

Une tribune portant son nom est inaugurée le 25 mai 1985 au nouveau stade Blin à Avion[8].

Palmarès[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]