Célestine, bonne à tout faire

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Célestine, bonne à tout faire est une comédie érotique française réalisée en 1974 par Jess Franco.

Synopsis[modifier | modifier le code]

L'action se passe au début du XXe siècle. Une descente de police fait irruption dans une maison close clandestine de province dans laquelle Célestine (Lina Romay) est pensionnaire. Tout le monde est raflé, mais Célestine parvient à s'échapper. Elle est recueillie par Sébastien, le jardinier (Raymond Hardy) qui couche avec elle, puis par Malou, le valet (Richard Bigotini) qui agit de même. Les deux hommes proposent à la comtesse de la Bringuette de prendre Célestine à son service comme bonne à tout faire. À partir de ce moment-là Célestine couchera avec la quasi-totalité des occupants du château (à l'exception de la prude comtesse). Quant au vieux duc alité (Howard Vernon), il aura droit tous les jours à quelques pages de lecture érotique. Un jour un ancien homme de main de la maison close retrouve la trace de Célestine et la force à l'aider à cambrioler le château et à partir avec lui. Toute la maisonnée du château convaincu de son innocence vint alors lui porter secours. Mais alors qu'elle aurait pu conserver une place choyée au château c'est avec regret qu'elle le quitte… pour d'autres aventures.

Fiche technique[modifier | modifier le code]

Distribution[modifier | modifier le code]

Référence[modifier | modifier le code]

  1. Nicole Guettard était l'épouse de Jess Franco à l'époque du tournage

Autour du film[modifier | modifier le code]

Bien que l'héroïne du film porte le même prénom que celle du roman d'Octave Mirbeau, et que l'action se passe à la même époque le rapport avec Le Journal d'une femme de chambre reste très lointain.

Liens externes[modifier | modifier le code]