Cédric Fabre

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Fabre.
Cédric Fabre
Description de cette image, également commentée ci-après

Cédric Fabre en 2010

Naissance
Saint-Louis, Drapeau du Sénégal Sénégal
Activité principale
Auteur
Langue d’écriture Français
Genres

Cédric Fabre, né en 1968 à Saint-Louis au Sénégal, est un journaliste et auteur français.

Biographie[modifier | modifier le code]

Des parents voyageurs, et une enfance partagée entre la Côte d’Ivoire, le Gabon et le Brésil : il n’a « découvert » la France qu’à l’âge de quatorze ans. Des études : une licence d’Histoire à la Sorbonne, puis l’École de Journalisme de Marseille (diplômé en 1992).

Après des grands reportages pour pister les écrivains (Montana, New York, Portugal, Québec…), pour raconter les dérives des confréries musulmanes (Sénégal), décrire les coulisses d’une guerre (Croatie), il a été journaliste indépendant spécialisé dans la littérature, autant le polar que les « transfictions », la SF et la littérature de voyage, et dans l’univers du rock. Il tache d’ailleurs de tisser des liens entre ces deux domaines, rock et littérature, par le biais de débats-rencontres et de chroniques, dossiers et articles journalistiques. Après avoir collaboré au Magazine Littéraire, à Télérama, à l’Humanité, il a été responsable de la rubrique « Culture » d’un city magazine marseillais Mars-Magazine et rock-critic à Magic.

Il a été chef des informations du magazine Rolling Stone entre 2008 et 2009.

Il collabore à la rubrique « Livres » du quotidien L’Humanité, aux magazines Alibi [1], Causette et Tsugi, ainsi qu’au site web K-Libre[2].

Œuvres[modifier | modifier le code]

Romans[modifier | modifier le code]

Essais[modifier | modifier le code]

Recueils de nouvelles[modifier | modifier le code]

  • Saudade-Petites chroniques brésiliennes, avec J.-P. Delfino et Gilles Del Pappas, Ed. CLC, 2005, (ISBN 978-2-846-59031-0)

Théâtre radiophonique[modifier | modifier le code]

  • La Mort du poète, diffusée en 2002 sur le réseau France-Bleue

Références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]