C'est vous qui voyez !

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

C'est vous qui voyez ! est un spectacle (Two Men Show) écrit et interprété par le duo comique Chevallier et Laspalès et mis en scène par Seymour Brussel en 1992.

Le sketch le plus connu du spectacle est Le Train pour Pau (déjà diffusé en 1989), où la phrase « C'est vous qui voyez ! » est répétée à plusieurs reprises sous la forme d'une blague récurrente.

L'expression est depuis rentrée dans le langage courant pour exprimer une situation quelque peu comique prise avec détachement. Philippe Chevallier et Régis Laspalès font allusion à cette notoriété dans le sketch Les Patelins qui sert d'ouverture au spectacle suivant. Ils se demandent qui peut ne pas connaître « le sketch du train ».

Sketches interprétés[modifier | modifier le code]

  • Le train pour Pau

Dans ce sketch, un client parisien (Philippe Chevallier) se renseigne auprès d'un préposé de la SNCF (Régis Laspalès) des modalités pour se rendre en train à Pau à l'occasion d'un enterrement. Les mimiques de Laspalès et le comique de répétition de certaines phrases récurrentes : « Vous me cherchez ! », « C'est vous qui voyez ! », ou « Il y en a qui ont essayé. Ils ont eu des problèmes. Cela dit, il est très rapide. »[1] ont permis au sketch d’accéder à la postérité, l'expression étant reprise dans le langage courant[2].

  • La Sécurité Routière
  • L'Amputation
  • Les Œuvres Humanitaires N° 1
  • Le Jeu de la Vie
  • Le Pavillon
  • La Chanson de Paul
  • Les Sportifs
  • La Diététique
  • Les Œuvres Humanitaires N° 2
  • Les Femmes
  • Sketch Muet
  • S.O.S. Détresse
  • Les Œuvres Humanitaires N° 3
  • Interview du Chanteur
  • Réception de l'Hôtel
  • Le Flamenco

Captation vidéo[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Dico-citations, Le Monde.fr (consulté le 7 juin 2019).
  2. Notamment par Emmanuel Macron, candidat à l'élection présidentielle française de 2017, qui cite lors de son discours à Londres le une de ces phrases, mais en l'attribuant à tort à Michel Audiard : « On peut essayer, comme disait Audiard [sic]. Il y en a qui ont essayé, ils ont eu des problèmes. » — source : « Emmanuel Macron croyait citer Michel Audiard alors qu'il citait... Chevallier et Laspalès », The Huffington Post.fr, 10 avril 2017.

Articles connexes[modifier | modifier le code]