La Bourg

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Burg im Leimental)
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

La Bourg
(de) Burg im Leimental
La Bourg
Village de La Bourg
Blason de La Bourg
Héraldique
Administration
Pays Drapeau de la Suisse Suisse
Canton Drapeau du canton de Bâle-Campagne Bâle-Campagne
District Laufon
NPA 4117
N° OFS 2783
Démographie
Population
permanente
262 hab. (31 décembre 2017)
Densité 93 hab./km2
Géographie
Coordonnées 47° 27′ 00″ nord, 7° 26′ 00″ est
Altitude 477 m
Superficie 2,83 km2
Divers
Langue Allemand
Localisation
Localisation de La Bourg
Carte de la commune dans sa subdivision administrative.

Géolocalisation sur la carte : canton de Bâle-Campagne

Voir sur la carte administrative du Canton de Bâle-Campagne
City locator 14.svg
La Bourg

Géolocalisation sur la carte : Suisse

Voir la carte administrative de Suisse
City locator 14.svg
La Bourg

Géolocalisation sur la carte : Suisse

Voir la carte topographique de Suisse
City locator 14.svg
La Bourg
Liens
Site web www.burg-il.ch
Sources
Référence population suisse[1]
Référence superficie suisse[2]

La Bourg (Burg im Leimental en allemand) est une commune suisse du canton de Bâle-Campagne, située dans le district de Laufon.

Situation[modifier | modifier le code]

La Bourg se trouve sur une colline, dans la vallée du Leimental, à la frontière française. Tout autour du village, en hauteur, on trouve les ruines des châteaux forts de Schönenberg (construit en 1230 et détruit en 1356) et d'Alt-Biederthal, (construit en 1168 et abandonné au XIIIe siècle). Plus à l'est se trouve le château de La Bourg, construit en 1250, transformé après 1600 et toujours occupé de nos jours.

Histoire[modifier | modifier le code]

En 1168, la commune fait partie de la seigneurie de Biederthal, donnée aux Habsbourg par l'empereur Frédéric Barberousse divisée en deux parties. Cette seigneurie est divisée en 1269 lorsqu'elle est vendue en grande partie à l'évêché de Bâle, la seule partie restant aux mains des Habsbourg, groupée autour du château d'Alt-Biederthal, formant aujourd'hui la commune française de Biederthal.

La commune est tenue en fief par les seigneurs de Wessenberg (dont le blason sera adopté comme drapeau communal en 1946) jusqu'en 1793 où elle passe en mains françaises jusqu'en 1815 où elle devient bernoise jusqu'à son rattachement au demi-canton de Bâle-Campagne en 1994.

De nos jours, la commune est principalement résidentielle. En 1990 seuls 29 % de ses habitants actifs travaillent sur le territoire de la commune. Le Restaurant Ackermann doit son nom à celui d'une famille bourgeoise du lieu.

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Sources[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. « Bilan de la population résidente permanente (total) selon les districts et les communes, en 2017 », sur Office de la Statistique du Canton de Bâle-Campagne (consulté le 30 septembre 2018)
  2. « Statistique de la superficie 2004/09 : Données communales », sur Office fédéral de la Statistique (consulté le 26 août 2017)

Sur les autres projets Wikimedia :