Bufonidae

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Les Bufonidae sont une famille d'amphibiens. Elle a été créée en 1825 par John Edward Gray (1800-1875).

Répartition[modifier | modifier le code]

Distribution

Les espèces des 52 genres de cette famille se rencontrent sur tous les continents sauf dans les régions australiennes, malgaches et de l'océan Indien.

Seules trois espèces sont présentes en France Bufo bufo, le Crapaud commun ; Epidalea calamita, le Crapaud calamite, présent en France sauf en Corse et Bufotes viridis, le Crapaud vert, présent en Corse et dans l'est de la France.

Description[modifier | modifier le code]

Cette famille inclut les vrais crapauds du genre Bufo et des genres apparentés, qui sont des animaux terrestres en dehors de la saison de reproduction, actifs au crépuscule et la nuit, avec une pupille horizontale, un corps trapu, une peau verruqueuse et de grosses glandes parotoïdes derrière les yeux. Mais il existe aussi dans cette famille des anoures plus sveltes à peau lisse et des espèces arboricoles.

Les caractères partagés par les espèces de cette famille sont[1] :

  • présence d'organe de Bidder : chez les Bufonidés mâles, il existe une structure interposée entre testicule et corps adipeux et interprétée comme un ovaire atrophique. Si les testicules sont chirurgicalement enlevés, l'organe de Bidder se développera et se différenciera en ovaire fonctionnel ;
  • absence de dents ;
  • absence du muscle postérieur constricteur ;
  • l'origine du muscle dépresseur de la mandibule est seulement le squamosal ;
  • présence de corps gras inguinal (réserve de graisse leur permettant de parcourir de grandes distances à la sortie de l'hibernation) ;
  • crâne bien ossifié.

La taille des Bufonidés va de 20 mm à plus de 200 mm.

Taxonomie[modifier | modifier le code]

Liste des genres[modifier | modifier le code]

Selon Amphibian Species of the World (22 janvier 2016)[2] :

Phylogénie[modifier | modifier le code]

La phylogénie suivante de la plupart des genres de la famille est basée sur Portik et Papenfuss, 2015[3], Chan et al., 2016[4], Chandramouli et al., 2016[5], et Kok et al., 2017[6]


Melanophryniscus






Atelopus



Oreophrynella





Osornophryne



Frostius






Amazophrynella




Dendrophryniscus




Nannophryne




Peltophryne




Rhaebo





Rhinella




Anaxyrus



Incilius








Didynamipus



Poyntonophrynus





Sclerophrys





Nimbaphrynoides



Vandijkophrynus





Capensibufo



Mertensophryne










Wolterstorffina



Werneria




Nectophryne





Barbarophryne






Schismaderma




Churamiti



Nectophrynoides






Pedostibes




Adenomus



Blythophryne





Xanthophryne



Bufoides




Duttaphrynus (paraphylétique)








Bufotes





Epidalea




Strauchbufo



Bufo






Leptophryne





Ghatophryne




Sabahphrynus




Ansonia



Pelophryne







Ingerophrynus




Phrynoidis



Rentapia



















Publication originale[modifier | modifier le code]

  • Gray, 1825 : A synopsis of the genera of reptiles and Amphibia, with a description of some new species. Annals of Philosophy, London, sér. 2, vol. 10, p. 193–217 (texte intégral).

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Pramuk J.B., Robertson T., Sites Jr J.W. & Noonan B . (2008) Around the world in 10 million years: biogeography of the nearly cosmopolitan true toads (Anura: Bufonidae). Global Ecol. Biogeogr., 17  : 72–83

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Référence AmphibiaWeb : famille Bufonidae (+ liste espèces)
  2. Amphibian Species of the World, consulté le 22 janvier 2016
  3. Daniel M. Portik et Theodore J. Papenfuss, « Historical biogeography resolves the origins of endemic Arabian toad lineages (Anura: Bufonidae): Evidence for ancient vicariance and dispersal events with the Horn of Africa and South Asia », BMC Evolutionary Biology, vol. 15, no 1,‎ , p. 152 (ISSN 1471-2148, PMID 26245197, PMCID 4527211, DOI 10.1186/s12862-015-0417-y)
  4. (en) Kin Onn Chan, L. Lee Grismer, Anil Zachariah, Rafe M. Brown et Robin Kurian Abraham, « Polyphyly of Asian Tree Toads, Genus Pedostibes Günther, 1876 (Anura: Bufonidae), and the Description of a New Genus from Southeast Asia », PLOS ONE, vol. 11, no 1,‎ , e0145903 (ISSN 1932-6203, PMID 26788854, PMCID 4720419, DOI 10.1371/journal.pone.0145903 Accès libre, Bibcode 2016PLoSO..1145903C)
  5. (en) S. R. Chandramouli, Karthikeyan Vasudevan, S. Harikrishnan, Sushil Kumar Dutta, S. Jegath Janani, Richa Sharma, Indraneil Das et Ramesh Aggarwal, « A new genus and species of arboreal toad with phytotelmonous larvae, from the Andaman Islands, India (Lissamphibia, Anura, Bufonidae) », ZooKeys, no 555,‎ , p. 57–90 (ISSN 1313-2970, PMID 26877687, PMCID 4740822, DOI 10.3897/zookeys.555.6522 Accès libre, lire en ligne)
  6. (en) Philippe J. R. Kok, Sebastian Ratz, Ross D. MacCulloch, Amy Lathrop, Raheleh Dezfoulian, Fabien Aubret et D. Bruce Means, « Historical biogeography of the palaeoendemic toad genus Oreophrynella (Amphibia: Bufonidae) sheds a new light on the origin of the Pantepui endemic terrestrial biota », Journal of Biogeography, vol. 45, no 1,‎ , p. 26–36 (ISSN 1365-2699, DOI 10.1111/jbi.13093, lire en ligne)