Pelobatidae

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant les amphibiens
Cet article est une ébauche concernant les amphibiens.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations du projet correspondant.

Les Pelobatidae sont une famille d'amphibiens qui ne regroupe qu'un seul genre et trois genres fossiles. Elle a été créée par Charles Lucien Bonaparte (1803-1857) en 1850.

Répartition[modifier | modifier le code]

Chez les Pelobatidae, une seule espèce se rencontre en Europe, notamment indigène en France, Suisse et Belgique, mais la répartition a fortement régressé durant le XXe siècle, supposé disparu dans le nord de la France[1]. Les autres espèces vivent dans l'ouest de l'Asie (Asie mineure, Syrie) et dans le nord-ouest de l'Afrique.

Description[modifier | modifier le code]

Comme les crapauds Alytes, ils n'ont pas de côtes et ont une pupille verticale et une langue circulaire, et comme eux ils sont de très bons fouisseurs[1], mais meilleurs sauteurs et plus gros. Par contre, à la différence des alytes, les pélobates ont des dents sur la mâchoires supérieures (dents vomériennes situées entre les choanes, alors que les discoglossidés les ont derrière les choannes)[1]. Leur aspect évoque à la fois la grenouille (pattes postérieures relativement longues) et le crapaud. Ils n'ont pas de « tympan » visible, Les doigts sont libres, le tubercule métatarsien est grand, comprimé et à bord tranchant[1].

Liste des genres[modifier | modifier le code]

Selon Amphibian Species of the World (7 août 2013)[2] :

et les trois genres fossiles :

Publication originale[modifier | modifier le code]

  • Bonaparte, 1850 : Conspectus systematum Herpetologiae et amphibiologiae. Editio altera reformata.

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]