Brigade 2506

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Shield of Brigade 2506.svg

La brigade 2506, ou brigade d'assaut 2506 (Brigada de Asalto 2506 en espagnol), est le nom de la formation militaire, composée d'exilés cubains anti-castristes, entraînée et armée par la CIA en 1960 en vue d'attaquer et de renverser le régime communiste cubain. La brigade a constitué le gros des forces en présence lors du débarquement de la baie des Cochons en 1961. Les exilés qui s’enrôlaient dans la brigade étaient considérés comme des mercenaires par la propagande cubaine en raison des primes que leurs versaient les États-Unis.

Dès 1 500 hommes qui la constituaient, 194 étaient des policiers du régime de Fulgencio Batista et, paradoxalement, 112 autres étaient des criminels et repris de justice[1].

Concernant le degré d’implication des États-Unis dans l'opération et l'usage répandu du qualificatif de « mercenaires » pour désigner les membres de la brigade, Jacobo Machover estime « temps d’en finir avec la vision erronée que le monde a de cette opération de la Baie des cochons : ce n’est pas un débarquement américain. Ils étaient tous Cubains et inspirés par la résistance française »[2]. Pierre Kalfon nuance ce point de vue : si « la troupe qui débarque est composée presque exclusivement de Cubains, la fiction ne va pas au-delà ». « Ce sont les États-Unis qui ont organisé au Guatemala l’entrainement des hommes de la brigade. Ce sont eux qui les ont équipés, transportés, escortés de leurs destroyers, ont fourni les armes et tout l'appui logistique. Ce sont encore eux qui ont versé à chacun une allocation en dollars selon les charges des familles »[1].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Pierre Kalfon, Che, Points, , 761 p.
  2. « Baie des cochons, avril 1961 : la trahison de John Kennedy ? », Le Figaro,‎ (lire en ligne)

Articles connexes[modifier | modifier le code]