Bordj Omar Driss

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Bordj Omar Driss
Bordj Omar Driss
Noms
Nom arabe برج عمر ادريس
Nom berbère ⵜⵉⵎⴰⵙⵉⵏⵉⵏ
Administration
Pays Drapeau de l'Algérie Algérie
Wilaya Illizi
Daïra In Amenas
Code postal 33200
Code ONS 3304
Démographie
Population 5 736 hab. (2008[1])
Densité 0,07 hab./km2
Géographie
Coordonnées 28° 09′ 00″ nord, 6° 49′ 00″ est
Altitude 352 m
Superficie 82 280 km2
Localisation
Localisation de Bordj Omar Driss
Localisation de la commune dans la wilaya de d'Illizi
Géolocalisation sur la carte : Algérie
Voir sur la carte administrative d'Algérie
City locator 14.svg
Bordj Omar Driss
Géolocalisation sur la carte : Algérie
Voir sur la carte topographique d'Algérie
City locator 14.svg
Bordj Omar Driss

Bordj Omar Driss est une commune de la wilaya d'Illizi, située dans le sud-est de l'Algérie.

Géographie[modifier | modifier le code]

Bordj Omar Driss, le chef-lieu éponyme de la commune, est situé à proximité de la palmeraie de Temassinine, au sud du hamada de Tinrhert et au nord de l'Erg Issaouane[2]. Elle est une localité isolée située à environ 700 km au nord d'Illizi, chef-lieu de la wilaya[3] et à environ 500 km au nord-ouest d'In Amenas, chef-lieu de la daïra[4].

Communes limitrophes de Bordj Omar Driss
Ghardaïa
El Goléa (Ghardaïa)
Ouargla
Hassi Messaoud (Ouargla)
Hassi Bel Guebour (en) (Illizi)
Debdeb (Illizi)
Zaouia Sidi Moussa (en) (Illizi)
In Salah (Tamanrasset)
Bordj Omar Driss In Amenas (Illizi)
Tazrouk (Tamanrasset)
Tamanrasset
Illizi

Histoire[modifier | modifier le code]

Bordj Omar Driss a été créé en 1903 sous le nom de Fort Flatters[2] en souvenir de l'explorateur Paul Flatters tué en 1881, avec son expédition par les Touaregs au puits de Bir el-Garama.

Les gens de la région appellent cette localité Timassinine. Elle a été Rebaptisé après l'indépendance Bordj Omar Idriss, en hommage au commandant Omar Idriss (de son vrai nom Mohamed Idriss – nom de guerre Si Faycel) qui fut l'adjoint du chef de la wilaya VI, le colonel Si El Haouès. Morts tous les deux au combat lors de la bataille de Djebel Tameur près de M'Sila le en compagnie du colonel Amirouche. Capturé vivant, Omar Idriss succombât à ses blessures le lendemain, le .

Selon le recensement général de la population et de l'habitat de 2008, la population de la commune de Bordj Omar Driss est évaluée à 5 736 habitants contre 3 521 en 1998[5].

Culture et patrimoine[modifier | modifier le code]

La palmeraie de Temassinine située à l'ouest de Bordj Omar Driss, abrite la zaouïa et la koubba de Sidi Moussa, saint de la région du XVIIIe siècle[2].

Transports[modifier | modifier le code]

La ville se situe à l'extrémité de la route nationale 54 dite « route d'E-Zaouia » et est reliée à la route nationale 3 (allant de Skikda à Illizi puis jusqu'à Ghat en Libye) au niveau de la ville de Hassi Bel Guebbour.

La ville possède une base de vie de la Sonatrach comportant un héliport et un aérodrome, l'aérodrome Hamra[6] comportant une piste utilisée pour les liaisons aériennes de Tassili Airlines avec les autres zones gazières tel que Hassi Messaoud et Rhourd En Nouss.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Wilaya d'Illizi : répartition de la population résidente des ménages ordinaires et collectifs, selon la commune de résidence et la dispersion ». Données du recensement général de la population et de l'habitat de 2008 sur le site de l'ONS.
  2. a b et c Marc Côte, Guide d'Algérie : paysages et patrimoine, Algérie, Média-Plus, , 319 p. (ISBN 9961-9-2200-X), p. 305.
  3. Illizi : Bordj Omar Driss, une commune qui veut sortir de l'oubli, El Watan du 09/05/2012.
  4. 500 km pour un passeport : Bordj Omar Driss (Illizi), El Watan du 10/01/2013
  5. (en) - Bordj Omar Driss (Geohive)
  6. [1]