Blog de mode

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Un blog de mode, sur Internet, est un blog qui s'intéresse à la mode et qui à l'origine présentait généralement des photographies de mode de passants consentants prises dans les lieux publics d'une ville.

Les blogs de mode se sont ensuite spécialisés pour traiter plus en profondeur des différents sujets connexes à la mode : photographie de mode, communication, ou encore économie.

Modèles économiques[modifier | modifier le code]

Depuis la fin des années 2000, le secteur se professionnalise en France avec l’arrivée des premières blogueuses à plein temps (Garance Doré, La Revue de Kenza, Le Blog de Betty)[1], suivies par la blogosphère de la mode masculine.

La monétisation des blogs repose sur les mêmes fondements que les médias traditionnels, avec des annonceurs (les marques et les sites de vente en ligne) qui passent commande pour réaliser ou diffuser un message publicitaire[1]

Aujourd’hui les blogs à fort trafic passent, à l’instar des médias classiques, par des régies qui regroupent plusieurs blogueurs, et se chargent de la commercialisation des espaces publicitaires. Les deux principales agences (Talent Agency, Glam Media (en)) ont toutes deux levé plusieurs millions d’euros en 2013 pour poursuivre leur développement[2].

Les trois principales méthodes de monétisation des blogs sont :

Polémiques[modifier | modifier le code]

La monétisation des blogs de mode a parfois engendré une certaine déception auprès du lectorat ainsi que de vives critiques de la part de médias classiques, reprochant aux auteurs un manque de professionnalisme[3] ou d’objectivité quant à leurs annonceurs[4]. À la suite de ces polémiques, des modèles économiques alternatifs sont apparus, comme la création de contenu de marque, les modèles freemium[5], ou encore le lancement de marques en propre[6]

Rivalité entre les journalistes et les blogueurs[modifier | modifier le code]

Un débat sans fin[modifier | modifier le code]

L'arrivée en masse des blogueurs dans le monde de la mode n'est pas forcément vue d'un très bon œil par tous. Les journalistes en premier lieu puisqu'ils ou elles se retrouvent ainsi en concurrence avec un nouvel adversaire qui plus est très à l'aise avec les différentes plateformes digitales. Une évolution majeure pour ceux qui tenaient les rênes sans partage jusqu'alors de la diffusion de contenu.

En tête de file lorsqu'il s’agit de relancer le débat, le magazine féminin Vogue qui ne cachait pas son mépris vis-à-vis de ces nouvelles pratiques. En atteste, en 2011, les déclarations de Franca Sozzani, rédactrice en chef du magazine Vogue Italie depuis 1988, relayées par Géraldine Dormoy sur L'Express Styles : « Pourquoi les blogueurs sont-ils placés au premier rang des défilés ? » « Avons-nous besoin d'eux ? Ils n'expriment aucune opinion, ils ne font que parler d'eux-mêmes et se prennent en photo dans des tenues absurdes. » « Comme les papillons de nuit, ils sont inoffensifs car ils ne vivent qu'une nuit. »[7]

Ces déclarations ne sont pas passées inaperçues même si elle a toutefois tenue à préciser qu'il existait des exceptions « certains blogueurs sont remarquables » avant de finalement en remettre une petite couche « Attendons une minute avant de les acclamer ou de les détester. Il existe encore beaucoup de gens qui ne savent pas ce qu'est un blogueur. […] Nous n'en sommes qu'à la phase d'observation. La seule chose que je sais avec certitude, c'est que s'ils étaient une maladie, on appellerait ça un virus. Une épidémie ! »[7]

Principaux blogs de mode[modifier | modifier le code]

Principaux blogs ayant un article sur Wikipédia. Certains d'entre eux sont devenus des boutiques de vêtement, des guides marchands ou des sociétés de services de personal shopping.

Références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Publications[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]