Bibliothèque musicale de la ville de Genève

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

La Musicale (anciennement Bibliothèque musicale de la ville de Genève) est la principale bibliothèque musicale de la ville de Genève. Elle est l'un des quatre sites de la bibliothèque de Genève.

La Bibliothèque musicale est située au premier étage de la Maison des arts du Grütli

Histoire[modifier | modifier le code]

La bibliothèque musicale de la Ville de Genève est fondée en 1962 sous le nom de « Bibliothèque du Service des spectacles et concerts ». La tâche centrale du bibliothécaire est alors de préparer et gérer les matériels d’orchestre pour les concerts organisés par la ville. En 1973 la bibliothèque réunit l’ensemble des collections du théâtre de la ville (actuel Grand Théâtre de Genève), un fonds de partitions d’opéra constitué entre 1877 et 1950.

En 1989, la bibliothèque emménage au 1er étage de la maison des arts Grütli où elle se trouve actuellement et s’ouvre complètement au public. Ses activités se diversifient au contact d’un nouveau public. En 1994, le fonds de Radio-Genève constitué de matériels d'orchestre vient enrichir les collections. Puis, en 1996, la bibliothèque commence à informatiser son catalogue en rejoignant le Réseau des bibliothèques de Suisse occidentale (RERO). Le prêt est informatisé à son tour en 1999. Enfin, la bibliothèque est rattachée à la Bibliothèque de Genève en qualité de site depuis le 1er janvier 1998 et l’inauguration d’un nouvel espace en libre accès a lieu en 2006.

En 2007, elle rejoint le catalogue collectif des affiches suisses et en 2009 la bibliothèque numérique Rero-Doc. En 2015, son nom officiel change et devient La Musicale.

Mission[modifier | modifier le code]

La mission de la bibliothèque est de constituer, conserver et mettre à disposition du public un fonds de partitions. Elle s’adresse aux musiciens, aux orchestres et au grand public. Elle s’occupe en parallèle de la gestion et de la valorisation d’un fonds patrimonial ayant trait aux activités musicales genevoises.

Fonds[modifier | modifier le code]

La bibliothèque possède actuellement environ 70 000 documents. On compte parmi ces documents :

  • 30 000 partitions en magasin et 18 000 en libre accès de tous genres de musique (classique, jazz, variétés, rock, musiques du monde…) et recouvrant un ensemble varié d’instruments. Parmi les partitions en libre accès, 1 700 sont accompagnées de CD ou de CD-Rom. La bibliothèque totalise également 3 750 partitions anciennes, dont une datant du XVIIe siècle.
  • 8 200 matériels d’exécution pour les orchestres et les chorales.
  • 720 matériels de musique manuscrite de vaudeville datant du XIXe siècle.
  • 2 500 monographies relatives à la musique.
  • 3 000 livrets, dont 475 imprimés avant 1900.
  • Des affiches datant du XIXe siècle jusqu’à nos jours ainsi qu’une collection de programmes de spectacles et concerts estimée à environ 10 000 pièces.
  • 60 titres de périodiques vivants.
  • 2 titres de quotidiens
  • Un large choix d’ouvrages de référence.
  • Un portail de ressources électroniques.

Pour la cotation des partitions en libre accès, la bibliothèque utilise une classification décimale spécialement adaptée aux documents musicaux : les Principes de classement des documents musicaux (PCDM), qui est un classement par genre musical. Pour les partitions en magasin, la bibliothèque utilise un autre système de classement, instauré en 1962.

Salle du libre accès

Catalogue[modifier | modifier le code]

Grâce à la rétroconversion de son ancien fichier qui s'est terminée fin 2013, toutes les notices des partitions sont consultables via Internet sur le catalogue informatisé du Réseau des bibliothèques genevoises, catalogue genevois rattaché au réseau RERO.

Ce catalogue est accessible à la bibliothèque via l’interface d’accueil des postes informatiques mis à disposition des lecteurs (OPAC) et via internet.

Services[modifier | modifier le code]

La bibliothèque propose de nombreux services à ses utilisateurs tels que :

  • L’accueil et le conseil aux usagers.
  • La consultation sur place.
  • Le prêt à domicile.
  • Des animations et expositions ponctuelles.
  • Une information régulière sur les nouveautés.
  • Un portail de ressources électroniques.
  • Un service de reproduction pour les documents anciens ou précieux.
  • Une salle de lecture équipée du réseau Wi-Fi.
  • Un piano numérique.

Liens externes[modifier | modifier le code]